Start It

breakbot site

Breakbot insuffle un vent de French Touch au Rocher

Pour la clôture de la tournée privée Esprit Musique de Virgin Radio x Caisse d’Epargne, c’est Brainbow, Breakbot et Feder qui ont enflammé le Rocher de Palmer.

Pour la clôture de la tournée privée Virgin Radio x Caisse d’Epargne, c’est Brainbow, Breakbot et Feder qui ont enflammé la scène du Rocher de Palmer.

Grands vainqueurs du Concours Jeunes Talents de la Caisse d’Epargne 2016, Alexis & the Brainbow ouvrent ce concert privé. L’ambiance est encore très calme, et le groupe Lyonnais entame ses premières chansons dans une ambiance tamisée qui s’accorde parfaitement avec la salle intimiste du Rocher de Palmer.

L’univers pop des 4 artistes, alterne entre des chansons en français et en anglais, comme ‘No longer’ ou ‘Haircut’, et on ne peut enlever au chanteur sa très belle voix.

Le spectacle est sympathique, mais malheureusement, l’ambiance ne suit pas car les spectateurs présents dans la salle attendent la suite avec impatience. Le public sait que l’arrivée de Breakbot est une question de minutes, et la foule est donc plutôt morne face à the Brainbow. Pourtant, il est nécessaire de souligner que le musicien Lucien Chatin dynamise la soirée grâce à sa prestation exceptionnelle à la batterie, et son énergie communicative. C’est donc une première partie à demi-teinte pour nous qui se finit, laissant place à Breakbot.

C’est affublé d’un costume blanc épuré et de sa barbe soyeuse que Breakbot s’installe derrière son clavier. Les premières notes nous enveloppent instantanément dans un univers futuriste. Breakbot ne lâche pas un mot de la soirée mais c’est de son regard complice et son sourire en coin qu’il tient la foule en haleine.

Sur des mélodies très funky et disco, les morceaux s’enchaînent avec une énergie communicative, au rythme des basses, de la batterie et de la magnifique voix de Yasmin. Mêlant DJ set et instruments, ‘Still Waters‘ nous offre plus de relief et de chaleur que son premier album, ‘By Your Side‘, malgré l’éternel succès de ‘Baby I’m Yours’. De ‘My Toy‘ à ‘Fantasy’ en passant par ‘Get Lost‘, Irfan et Yasmin – dans leurs costumes rose et rouge aux allures disco – semblent être les personnages principaux d’une comédie musicale. Nous livrant un show coloré et bien orchestré, Breakbot comble toutes nos attentes en matière de French Touch: samples et solo de basse, voix claires et claviers, ce live était le point d’orgue de la musique électronique du style Ed Banger.

Puis c’est à Feder de faire son entrée sur scène. Les premières notes de la mythique ‘Hit The Road Jack‘ retentissent et le ton semble être donné : ce soir on a 15ans et on s’amuse à la boite de nuit du camping des Flots Bleus. Malgré des enchaînements plus que déplorables, le public semble apprécier les changements de styles tout aussi tâtonnants: de ‘Heads Will Roll‘ des Yeah Yeah Yeahs à un morceau de trap, on cherche encore le fil conducteur. Difficile de passer après Breakbot ou simple divergence musicale, ce qui est sûr c’est que Feder n’avait pas sa place sur la scène du Rocher de Palmer mais plus derrière les platines du Light Club.

Ecrit par Marion Barbini, Julie Bompas, Livia Perino et Coline Poidevin.

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Captaine Roshi: De serpent à dragon
Jul annonce la sortie de son nouvel album “Indépendance”
Raska dévoile la “Big Santa Tape”