Start It

inna

Voyage dans les rues de Kingston avec Inna de Yard

Amateurs de Reggae, auditeurs assidus du Squat de Start It, cet article est fait pour vous !

10 mars 2017, la sortie d’un album emblématique dans la sphère du reggae.  

Amateurs de Reggae, auditeurs assidus du Squat de Start It, continuez à lire, cet article est fait pour vous ! Si vous préparez déjà vos vacances d’été alors vous êtes sans doute en train de prévoir votre séjour au désormais bien connu Festival Reggae Sun Ska. Préparez-vous à y rencontrer un collectif hors norme, Inna de Yard, qui nous emmène directement dans la ville de Kingston.

Inna de Yard, c’est l’idée de plusieurs chanteurs et musiciens jamaïcains de s’unir et se rassembler pour ne former qu’un seul collectif, l’envie de montrer aux peuples jamaïcains et au monde entier l’essence originelle de leur reggae en reprenant des classiques en acoustique et en plein air.

L’album ‘The Soul Of Jamaïca’, sorti le 10 Mars 2017, marque la renaissance du concept, né dans les années 2000 et initié par Earl Chinna Smith, guitariste de Bob et d’autres grandes figures (Max Romeo ou encore Amy Winehouse).

Des excursions dans la vie intime du rastaman

Au début, c’est dans son jardin que Earl Chinna Smith décide, avec le label spécialiste de reggae jamaïcain Makasound, d’enregistrer pour mieux faire comprendre les origines de sa musique et de ses textes, et montrer la réalité des Yards en Jamaïque. Les enregistrements à ciel ouvert séduisent de nombreux grands artistes de l’île et ce sont ainsi Kiddus I, The Viceroys ou encore The Mighty Diamonds qui s’embarquent dans l’aventure et nous livrent des prestations acoustiques débordantes d’émotions. Ce sont près de huit projets qui voient le jour et poussent les artistes à prolonger la ferveur des enregistrements en s’associant.

Inna de Yard disparait en 2011, lorsque le label Makasound ferme la porte et vit ces dernières heures. L’idée de faire comprendre la vie des Yards et de continuer le projet reste gravée dans le cœur des artistes de la Jamaïque. Un jour Inna de Yard reprendra forme.

 

« The Power of Togetherness »

Toujours une référence dans les sphères du reggae et de toute la black music, Inna de Yard se reforme au nom du pouvoir du vivre ensemble, « The Power of Togetherness ». Vieux artistes (Cedric « Congos » Myton , Winston McAnuff, Kiddus I…) et petits jeunes du milieu (Var, Kush McAnuff, Steve Newland…), s’allient et font renaître ce qui, pour eux, s’apparente à une vibration collective, une communion complexe et étonnante, mettant en exergue la beauté de ce qu’ils chantent. Et c’est ainsi que 2017 accueille la reconstruction d’une légende, avec dès janvier, l’annonce alléchante d’une vidéo signée Inna de Yard et Ken Boothe. Ce retour intense dans les rues de Kingston font monter les émotions des amateurs de reggae qui retrouvent les voix éreintées de leur chanteur favori et la fraicheur des nouveaux membres de la sphère rasta ! L’énergie collective refait surface à travers d’exquises collaborations parfois improbables, et d’autres plus classiques. Certains chanteurs y trouvent aussi la reconnaissance qu’ils méritent, comme par exemple Lloyd Parks, davantage réclamé pour ses exploits à la guitare que pour sa voix, pourtant magnifique. Inna de Yard, c’est donc avant tout l’essence du reggae, et la réunion de tout ce qui l’a fait naître. Pour chanter la violence, le crime et la triste réalité des rues de Kingston en 2017, il est nécessaire de chanter avec un seul mot d’ordre, émotion.

Alors lorsque la Philharmonie de Paris choisit de consacrer toute une exposition sur la Jamaïque, la reprise de cette série étonnante semble évidente et s’impose comme une renaissance incontournable du collectif. L’exposition Jamaïca jamaïca débutera en avril 2017 et accueillera le label Chapter Two (label de Soom T, Soviet Suprem, …) et Inna De Yard pour vivre des expériences musicales enivrantes.

Crime, l’un des nouveaux joyaux de Inna de Yard accompagné de Var – nouvel album du collectif ‘The Soul Of Jamaïca’. 

Inna de Yard sera en concert le 22 avril 2017 à Paris à l’occasion de l’exposition Jamaïca jamaïca et en tournée toute l’année 2017, avec un arrêt au Festival Reggae Sun Ska, les 4, 5 et 6 août 2017 à Bordeaux.

Ecrit par Solène Baron. 

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Captaine Roshi: De serpent à dragon
Jul annonce la sortie de son nouvel album “Indépendance”
Raska dévoile la “Big Santa Tape”