Start It

Agnes-Dherbeys-1

Sweat Like An Ape! & Poni Hoax, deux groupes haut en couleur programmés par le Krakatoa |LIVE REPORT]

Tout commence par une soirée où règne une douce chaleur, une ambiance particulière, accentuée par l’arrivée de l’été. Ce samedi 13 mai 2017, le Krakatoa présente Sweat Like An Ape! en première partie, au style bien à eux de punk ultra dynamique, et Poni Hoax dont le rock aux touches electro et pop a attiré plus d’un spectateur !

SWEAT LIKE AN APE! fait danser le Kraka !

En première partie, le Kraka donne le flambeau à des bordelais à l’énergie débordante. Soutenu par Platinium, un label local, Sweat Like An Ape! a entamé une tournée pour leur dernier album  “Dance to The Ring In Our Ears“. Un appel du dancefloor, un cri profond visant à nous faire bouger !

Les tubes High Moon et Brand New Shoes donnent immédiatement le sourire avec leur fraîcheur inédit accompagné de la voix atypique de Sol Hess, le chanteur du groupe. Mais sur scène, chanteur, guitariste, batteur et bassiste s’éclatent tous autant et prennent un malin plaisir à provoquer le public avec des sons hors du commun. Le quatuor a un style bien particulier qui fait son p’tit effet !

Plus qu’une représentation musicale, la bande nous livre une prestation de danse inoubliable ! Sautillant, chantant, et en sueur, les quatres rockeurs manient leurs instruments à la perfection et effectue une véritable prouesse musicale gavé déjantée, parfois à la limite de l’absurde. La salle mérignacaise se laisse prendre au jeu et se dandine sur ces sonorités originales. On a toujours su que les Bordelais aimaient taper du pied !

Une deuxième partie des plus rock’n’electro : PONI HOAX

Le Krakatoa s’enflamme lors de l’arrivée sur scène des Poni Hoax. Et dès les premiers accords, la salle est envoûtée. Le groupe nous transporte dans leur univers atypique, hybride, entre le rock et l’électro. Leur show, ponctué par des blagues qui nous prouvent que leur humour est tout aussi décalé que leur style, reprend certains titres de leur dernier album Tropical Suite, sorti le 17 février dernier, ainsi que des titres qui ont fait leur succès en 2007, avec notamment Antibodies.

Le public du Krakatoa, qui semble bien connaître le groupe, le porte, notamment pendant The Wild, le hit de leur dernier album. Il est difficile d’ignorer les influences évidentes du groupe. On retrouve des sonorités qui rappellent Bowie, Daft Punk ou encore Muse. Le chanteur, quant à lui, semble emprunter un style vestimentaire à l’une des légendes du rock : Bono. Avec ses lunettes, son pas sautillant et son énergie, il réussit à nous emmener dans leur monde si particulier et pourtant si plaisant.

C’est donc un véritable voyage dans leur univers que nous a offert Poni Hoax samedi dernier, dont on ressort le sourire aux lèvres !

Une soirée comme celle-ci, on en voudrait encore et encore : des groupes qui se donnent à fond sur scène, un public réceptif et déjanté BREF les deux prestations nous en ont mis plein les yeux  !

Retrouvez toute la programmation du Krakatoa sur ce lien, on vous promet de jolies pépites dans les mois à venir : http://www.krakatoa.org/programmation/

Ecrit par Solène Baron et Claire Defilippi.

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Ninho, le Chef du Rap Français
SURPRISE ! Le nouvel album d’Angèle est déjà disponible
Captaine Roshi: De serpent à dragon