Start It

Mome-hold-on

[LIVE REPORT] C’est encore l’été avec MØME au Krakatoa

PREMIÈRE PARTIE AVEC SAAVAN

La salle est déjà comble lorsque le duo parisien monte sur scène. Claire et Lucas sont jeunes, à peine 23 ans, mais n’en sont pas timides pour autant. En effet, Saavan a déjà couvert la première partie de Petit Biscuit en juin dernier et le duo ne cesse de remercier MØME de les avoir invités. Ces attentions annoncent déjà une soirée chaleureuse et pleine de surprises !

Leur musique planante s’élève enfin dans la salle mérignacaise, une douce invitation au voyage et au rêve. En un instant, ils nous entraînent dans un monde de douceur et de coton, leur univers. Sur une base d’électro chill, les morceaux s’enchaînent avec légèreté et le public acclame sincèrement le groupe. La douceur de la voix de Claire se marie parfaitement à celle de Lucas, et le style du duo nous plonge dans un parfait moment de détente et de partage, à la façon de Kid Francescoli avec la douce voix de Julia, découverts l’an dernier sur cette même scène fantastique du Krakatoa. Le jeune duo sait parfaitement captiver l’attention du public et transmettre des émotions puissantes et pures, ainsi que leur passion à travers leur musique.

Escape, leur morceau phare, entraîne tout le public qui danse lascivement au rythme de la musique.  La prestation offerte par Saavan est une véritable invitation au chill, à la légèreté qui a su ravir un public de tout âge et offrir à MØME une introduction digne de ce nom.

PLACE À MØME : PRÊT AU DÉCOLLAGE

Avec sa mèche qui rendrait jaloux les rockeurs survoltés, MØME ou bien plutôt Jérémy Souillart, jeune français de 28 ans, arrive en deuxième partie de soirée. Quand on parle de cet artiste, dont vous ne connaissez sans doute qu’un titre ou deux qui ont fait le tour de la planète il y a déjà quelques années, vous vous remémorez aussi le nombre incalculable d’artistes de son genre qui font bouger toute la planète le temps d’un été.


Mais MØME, c’est bien plus qu’un énième petit jeune “qui s’est fait tout seul”. MØME, c’est un voyageur qui a su puiser dans chacun de ses séjours à l’étranger des influences exquises (Australie, Tahiti, …). Son nom de scène est d’ailleurs tout droit ramené de l’île continent et le jeune homme ne se cache pas de son expérience semble-t-il, incroyable, au pays des Kangourous ! MØME, est un producteur, musicien, interprète, … mais aussi l’un des plus grands artistes de Chillwave, ce style de musique basé sur le chill, et qu’on saura tous apprécier.


Sur scène, MØME entretient un contact perpétuel avec le public, plus que quelques mots entre chaque musique, il nous explique où a été créée ce titre, avec qui celui-ci a été monté,… Assister au concert de Jérémy Souillart, c’est donc découvrir un peu son personnage et pas uniquement vivre ses prestations une à une. Oui car plus que de l’écoute, pour ce concert il nous fallait les jambes pour danser et les yeux pour admirer le show visuel de l’artiste avec des extraits de ses clips minimalistes toujours très colorés comme celui de Playground (Bon à savoir : impossible d’être déçus par les scénographies du Krakatoa). Après quelques titres, on aperçoit le jeune homme se hisser sur son piédestal lumineux. Postiche en haut de son domaine, il nous impressionne par ses multiples qualités : il est danseur, guitariste, Dj, varie les styles et les plaisirs et sait conquérir un public très varié. En effet, si la salle du Krakatoa était comble, c’est que tous les âges s’y sont retrouvés pour passer une bonne soirée, calme et posé, comme l’électro chill et pop de cet artiste.


“Vous connaissez la prochaine chanson ?” Bien sûr. Comment ne pas se souvenir de son titre phare Aloha qui nous a tous fait nous dandiner au rythme de l’été 2015 et de la douce voix de Merryn Jeann. C’est avec tout un tas de petites attentions pour son public que Jérémy établit un climat chaleureux et amical : climat vraiment rare avec les Dj.

Petite info de la plus haute importance :  l’équipe Start It ne s’attendait pas à être surprise lors d’un concert de ce type. Tout le public, a été scotché par une surprise de type auditive INCROYABLE. L’artiste nous avait préparé un petit cadeau encore issu de ses voyages et rencontres multiples. Il nous confie que c’est sa surprise, et qu’il ne faut pas en parler , et comme ici on tient les promesses nous ne ferons que vous inciter à être curieux. C’était plutôt inattendu.

A Start It, nous avons l’habitude de dire que les moments de partage sont 100% plaisir, ici le plaisir était 100% sensoriel, et surtout 100% présent.

Par Solène Baron et Claire Defilippi. 

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Raska dévoile la “Big Santa Tape”
SEB : Youtubeur à rappeur, une carrière un peu trop facile ?
Zeu, le prince des ténèbres