Start It

7A58DD29-CEC7-4A93-8CC4-FC52D9334DD7

Décor psychédélique, magie sonore : l’odyssée du Millésime Festival

Fin d’après-midi aux allures d’été sur la Réole. Le soleil nous quitte peu à peu pour laisser place au commencement d’une soirée qui s’annonce enivrante.

La foule de festivaliers se presse vers l’hippodrome de la Réole qui accueille la deuxième édition du Millésime Festival qui cette année a décidé d’élargir son offre avec deux jours et toujours plus d’artistes talentueux.

Au programme, de la techno, de la trance et du hardcore servis par des artistes montants et des pointures telles que Manu le Malin, Acid Division ou encore Jacidorex.
Nous découvrons le lieu et sommes immédiatement plongés dans une atmosphère lunaire émanant de trois scènes rapprochées mais malgré tout indépendantes en termes d’ambiances.
Light show et système son de qualité : tous les éléments sont réunis pour passer une soirée des plus marquantes.
Les hostilités sont lancées, nous nous dirigeons vers la scène la plus proche : Trance/Psytrance, dont la décoration était particulièrement bien pensée afin de prendre part au voyage.


Satisfaits de ces premiers pas nous nous hâtons vers la scène Rave où le duo Subway Shamans issu de la fusion entre l’expérience de Mr Gasmask et le talent d’Epidemie termine sa prestation laissant à l’artiste qui suit, Acid division, une horde de danseurs prêts à en découdre. Une fois aux commandes, celui-ci nous délivra un set qui taira les plus sceptiques, l’acidcore n’a pas pris une ride et ce pour notre plus grand plaisir ! Jacidorex n’a lui aussi pas manqué à l’appel, sous les coups de minuit, la chaleur, ainsi que les BPM, ne cessent de monter…

Face à tant d’efficacité, il nous est impossible de quitter cette scène d’autant plus que c’est au tour de l’incontournable Manu le Malin de retourner l’hippodrome. Comme à son habitude, tel un chef d’orchestre, Manu oscille à la perfection entre les styles et les sonorités des plus dark aux plus poétiques. D’une technique qui lui est propre et avec une sélection de tracks venues de la stratosphère, il bouleverse et éveille les sens…

Le temps d’un instant nous reprenons notre souffle en profitant du lieu. Nous découvrons tout un espace dédié à des stands où des artisans exposent leurs créations. Divers food trucks sont également présents pour redonner de la force aux festivaliers.

C’est devant la scène psytrance et ses danseuses tribales que notre épopée s’achève. Le soleil commence à se lever. Les plus téméraires répondent toujours à l’appel quand soudain, la dernière track retentit et annonce par la même occasion, la fin de cette très belle seconde édition du Millésime Festival.

A l’année prochaine !

Par Pauline Gutierrez, Vincent Martinez & Maelig Sebillotte

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Captaine Roshi: De serpent à dragon
Jul annonce la sortie de son nouvel album “Indépendance”
Raska dévoile la “Big Santa Tape”