Start It

44433187_312759002857930_5879882422329278464_n

5 raisons pour lesquelles un DJ devrait toujours acheter sa musique.

« Ouais ouais, moi j’ai 150GB de musique sur mon PC, comme ça je peux jouer ce que je veux en live… » -DJ LAMBDA

Voilà quelque chose qu’on a tous pu entendre dans la bouche d’un soi-disant grand passionné de musique. Mais est-elle pertinente cette phrase ?

Eh bien en fait, pour un DJ, pas vraiment. En effet, la plupart du temps, notre DJ LAMBDA aura pu obtenir tout cela en le téléchargeant via les superbes outils que sont le torrent, ou les convertisseurs YouTube > MP3. Mais cela pose plusieurs gros problèmes, qui vont assez fortement l’handicaper plus tard.
Voilà donc les 5 raisons pour lesquelles un DJ devrait acheter sa musique :

1 – Télécharger est illégal.

Commençons par le plus évident, il est effectivement interdit de télécharger de la musique gratuitement, et encore plus de la jouer en public par la suite ! Vous vous souvenez du scandale de DJ Carnage qui était passé au tribunal pour avoir utilisé des softwares crackés ? Eh bien aucun Dj n’est à l’abri de problèmes de ce genre : imaginons un succès flamboyant et inattendu, un contrôle inopiné, et voilà bye bye les labels et bookers qui ne voudrons pas s’associer à l’image d’un repris de justice.

2 – Pour avoir des bibliothèques lisibles

Lorsqu’on achète de la musique, cela se fait en général par petites quantités, sans quoi on finit vite par se ruiner. Cela va être déterminant pour la lisibilité des bibliothèques musicales : d’abord, on aura plus tendance à chérir et trier proprement les sons qu’on aura acheté, et ensuite, les fichiers seront tagués correctement.La bibliothèque deviendra instantanément plus lisible et facile à utiliser (et finis les « bonobo_no_reason_43539.mp3 »).

3 – Pour être plus proche de ses tracks

Le fait de dépenser de l’argent dans un morceau témoigne d’un lien affectif fort avec celui-ci. En effet, à moins d’être un riche fou furieux, on n’achète pas compulsivement n’importe quoi, surtout quand on pourrait avoir un équivalent gratuit ! Avant d’acheter, on va toujours se poser la question « Est-ce que je l’aime vraiment ? Vais-je vraiment le jouer ? », et cela aura une conséquence : la bibliothèque ne contiendra QUE des musiques qu’on aime et qu’on est sûrs de vouloir jouer.
(Pour les longs albums, les choses sont un peu différentes, mais le tri entre ce qu’on aime ou non reste assez aisé)

4 – Pour gagner en qualité

D’accord, pour jouer un son vite fait sur l’enceinte Bose de sa chambre, le format importe peu, mais pour un Dj qui aspire à un minimum de succès et de dates, la qualité est primordiale. Alors plutôt que de télécharger un son avec la compression YouTube qui démolit le mixage et mastering sur lesquels un ingénieur du son (ou artiste) s’est probablement tiré les cheveux, mieux vaut prendre le fichier à la source. Donc autant anticiper le moment où l’on devra jouer sur un gros soundsystem, avec des gens qualifiés qui écoutent et sauront détecter les mp3-YouTube, et acheter de la bonne qualité directement.

5 – Pour soutenir les artistes que l’on aime

Aujourd’hui les ventes de disques et morceaux s’écroulent sous l’effet du téléchargement illégal, alors si en effet David Guetta ou Cascada ont déjà bien profité du truc, des artistes plus petits peuvent vite délaisser cette activité par simple manque d’argent, et c’est d’une tristesse infinie. De ce fait, quitte à payer pour quelque chose, autant investir 20 euros pour soutenir les artistes que l’on joue, ils n’en seront que plus motivés à produire !

Enfin, bien sûr, pour certains il peut être difficile de se créer une nouvelle dépense, si petite soit-elle, mais le jeu en vaut (largement) la chandelle, promis.

Fox Rider

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Captaine Roshi: De serpent à dragon
Jul annonce la sortie de son nouvel album “Indépendance”
Raska dévoile la “Big Santa Tape”