Le mercredi16 janvier, l’IBOAT avait le privilège d’accueillir au sein de sa péniche Marc Rebillet qui faisait sa toute première apparition en Europe.

Marc Rebillet aka « Loop Daddy » est devenu un véritable phénomène de la toile en se faisant connaître avec des vidéos complètement loufoques. Ce bedroom producer, armé d’un looper, d’un micro et d’un synthé réalise un “one man show musical” pour nous transporter dans son univers qui lui est totalement propre.

Cette soirée est l’occasion pour nous  de profiter des différents services proposés par L’apéroBoatc tels que la pinte de bière Ancre à 5€, et la formule burger-frites et bière à 10€.

En attendant l’arrivée de l’américain – qui parle très bien français –, nous avons droit à un autre one man show musical de Jérôme Violent, qui n’est autre que la même personne. Le concert se décompose en réalité en deux parties avec en première partie ce dernier qui joue de la musique qui s’apparente à de la pop electro. L’apparence du personnage incarné est très burlesque et excentrique. Ses paroles sont remplies de provocations mais en même temps de réelles revendications.

Alors que l’Iboat se remplit de plus en plus, l’ambiance monte en même temps que la température et nous constatons une réelle interaction et un réel échange entre l’artiste et le public.

Arrive enfin l’heure du personnage de Marc Rebillet. A partir de cet instant, c’est vraiment le F-E-U ! Il nous entraîne dans son univers musical : entre house, funk, hip-hop ; le tout avec beaucoup d’amour, de folie, et d’énergie. Il n’est pas chose facile que de savoir tenir un public mais de par toutes ses qualités propres à lui, il le fait parfaitement bien.

Au delà d’être un artiste musical, c’est un artiste avec un grand A. Ses aptitudes, son savoir-faire et son état d’esprit lui permettent de faire ce que seul lui est capable de faire. Il est relativement difficile de décrire un concert de ce dernier car il faut vraiment le vivre pour le comprendre. Outre être un musicien, un producteur mais aussi un chanteur, il est à la fois acteur et humoriste et incarne bien le personnage qu’il a créé de ses propres mains.

Au milieu de son show, nous nous posons même la question de savoir s’il est en totale improvisation ou si chacun de ses mouvements a été travaillé et répété. En tout cas, réussir à montrer une telle aisance, tout en donnant l’impression de faire n’importe quoi, témoigne sûrement du travail en amont de l’artiste.

Il termine même son show en faisant monter un homme et une femme, tout deux torses nus pour faire hommage à son tube « Summertime » pendant lequel le producteur nous demande gentiment de « get up in the pool » .

 

 

Afin de conclure cet article, nous vous recommandons vivement de le voir en concert si la possibilité s’offre à vous. Un expérience unique en son genre est à la clé (comme le montre l’aftermovie de ce concert). Ce qui est certain, c’est que voir Marc Rebillet vous fera danser et vous fera bien rire.

Musicalement vôtre.

 

Olivier et Théo