Start It

LR K1

[LIVE REPORT] Trollfest, Turisas, Korpiklaani : Le métal à la portée de tous

Nous allons assister à l’étape bordelaise de la tournée européenne « Wayfarers and Warriors » des trois groupes Trollfest, Turisas et Korpiklaani. Nous ne savons pas réellement à quoi nous attendre car nous ne connaissons aucun des groupes et sommes à peine familières avec le métal, encore moins le métal folk. Effectivement, ces trois groupes possèdent des ambiances très différentes mais liées sous le signe du métal et de l’univers folklorique des pays nordiques.

∆∆∆

La soirée débute à 19h15 avec Trollfest, un groupe norvégien chantant le plus souvent en Trollspråk, une langue fictionnelle qui mélange le norvégien et l’allemand.

Rien ne pouvait nous préparer à ce que nous avons alors vécu : six artistes sur scène déguisés en princesses avec des perruques multicolores, maquillés de manière extravagante et entourés de ballons de baudruche.

Ils s’accompagnent de guitare, basse, tambour, saxo, accordéon et synthé, tous éclairés de guirlandes lumineuses.

Après une reprise de “Toxic” de Britney Spears et des morceaux faisant référence aux mythes norvégiens, ils deviennent alors « agent of chaos » et font s’asseoir une partie du public afin d’entretenir des « conversations philosophiques » tandis que l’autre partie « jumps up and sideways » dans un premier pogo.

La présence de tant d’instruments sur scène affirme bien leur côté folk cependant leur style unique y ajoute une dimension féérique. Les membres sont des phénomènes qui courent partout (même jusqu’à l’entrée du Krakatoa en plein concert), communiquent avec le public en souriant, et descendent même jouer dans la fosse en slidant sur la foule.

 

Le second groupe Turisas enchaîne le concert à 20h30. Ce groupe finlandais porte un nom inspiré du dieu de la guerre et s’apparente aux styles de viking metal, power metal, pirate metal, symphonic metal… Il faut noter que leur violoniste habituel n’étant pas présent, ils ont fait appel à Caitlin De Ville, star internationale du violon électrique.

La scénographie est un aspect important de leur identité : des drapeaux sont plantés sur la scène afin de créer une atmosphère qui représente bien les thèmes épiques abordés. Les six membres (chant, guitare, basse, batterie, synthé, violon) sont vêtus de fourrure et de cuir ainsi que de peintures de guerre sanglantes.

La température monte au fur et à mesure, notamment avec le morceau “Battle metal” qui est l’occasion de faire participer le public en le divisant, puis redescend rapidement grâce à une douche de neige artificielle.

Nous assistons également à un interlude envoûtant de la violoniste dans une ambiance très traditionnelle, voire symphonique, qui peut d’ailleurs rappeler le style de Within Temptation.

Ils terminent leur show sur la fameuse reprise de “Rasputin” des Boney M qui met le public en folie.

 

Il arrive enfin la tête d’affiche Korpiklaani, signifiant “Clan de la forêt”. C’était à l’origine un groupe de folk finlandais qui est devenu par la suite un groupe de métal folk.

Les nombreux membres présentent tous des styles bien différents allant de dreads à haut de forme et pantalon de cowboy en passant par une natte mandchoue et un bouc tressé. Ces musiciens montrent notamment une grande complicité sur scène.

Il est alors 22h15 et les premières chansons ne reprennent pas forcément l’humeur électrique du public. Le groupe marque les temps et est très porté sur l’accordéon et le violon qui sont mis au centre de certains titres.


Au bout de quelques chansons les pogo deviennent de plus en plus violents et font augmenter le tempo jusqu’à atteindre du death/heavy metal vers 23h.

 

Pour le final les premier et troisième groupes Trollfest et Korpiklaani se rejoignent sur scène sur le célèbre morceau “Vodka” de ces derniers. La boisson du même nom coule et le public célèbre dans la bonne humeur en faisant slider une personne en fauteuil roulant.

∆∆∆

Le concert fût finalement assez long de 19h15 à 23h30 avec des entractes de 30 minutes entre chaque groupe qui ont rendu la soirée aérée.

Le thème commun de métal folk a permis d’offrir un excellent moment à tout le public. Ce style est en effet accessible et n’est donc pas réservé à une audience aguerrie.

 

Mailys & Lehna.

 

Korpiklaani: https://www.facebook.com/korpiklaani/

Turisas: https://www.facebook.com/turisas/

(Caitlin De Ville : https://caitlindeville.com)

Trollfest: https://www.facebook.com/trollfestofficial/

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Ninho, le Chef du Rap Français
SURPRISE ! Le nouvel album d’Angèle est déjà disponible
Captaine Roshi: De serpent à dragon