Percy Chamburuka aka Jafaris (aka ProFound) est un artiste qui se dénote largement de ses pairs à tout juste 21 ans. Encore dans ses débuts, il reste en accord avec lui même face à son futur et sa musique, alors qu’il est déjà considéré comme le plus prometteur de la scène rap en Irlande. Son premier album Stride, sorti le 8 mars dernier, est en effet son ticket d’entrée sur la scène internationale, après s’être largement prouvé dans son pays d’adoption.

Jafaris a commencé en tant que simple MC dans sa banlieue dublinoise, inspiré par ses amis à free styler, il s’est découvert une passion et un talent presque inné. Il en est arrivé à l’écriture de textes forts et emprunts de sens qui dépeignent ses expériences personnelles. Sa carrière débute réellement lorsqu’il s’engage en 2016 avec Diffusion Lab, un hub de production musicale local.

Dublin tient une place primordiale dans la vie artistique de Jafaris, comme le prouve par exemple le slang typique utilisé dans ses lyrics. La scène musicale irlandaise grandissante a joué une part importante dans la montée de Jafaris. Selon l’artiste cette dernière manque cependant encore d’une vraie identité, s’apparentant de très près à la scène UK et même US. Il cite alors Loah et Rocstrong comme des artistes qui pourraient se rapprocher d’un «style irlandais».

Jafaris prend ses influences de la trap, du rap de la West coast, de l’afro et du RnB. Il admire particulièrement Kendrick Lamar, J Cole, Jill Scott ou encore Erykah Badu. Dans son EP Velvet Cake sorti en 2017 nous pouvons également noter ses influences soul et old school.
L’artiste affirme lui-même qu’il apprécie varier de styles dans ses morceaux et qu’il est en pleine phase expérimentale, jouant avec tout ce qui lui passe par la tête.

Malgré le peu d’années artistiques qu’il a, nous pouvons déjà admirer son évolution. L’album Stride («enjambée») le prouve, il continue d’avancer dans sa carrière. Cet LP montre des changements de styles, d’influences, d’acoustique et de procédé. Il l’a effectivement sorti seul dans l’idée de se tester hors des avis des labels, de manière plus authentique, et ainsi de faire ses propres erreurs pour apprendre. Il souhaite faire ses preuves par lui même et se construire un public sincère, quitte à travailler plus tard en partenariat avec un label.

Stride exprime la position dans laquelle Jafaris se trouve actuellement avec honnêteté. Il y parle des difficultés qu’il a rencontré jusqu’à aujourd’hui avec sa musique, de toute la reconnaissance qu’il a pour son succès de plus en plus important, qu’il nuance tout de même pour les années à venir. Il exprime effectivement son refus complet de se laisser envahir par l’égo si bien connu des grands artistes et affirme que quoi qu’il arrive, il restera fidèle à lui-même. Stride est ainsi un moyen pour lui de s’ancrer dans sa personnalité de jeune artiste grandissant. Il est un artiste engagé pour sa communauté, n’hésitant pas à parler de sujets comme la drogue sous l’angle d’un tabou à adresser chez les jeunes. Il souhaite se différencier des sons rap typiques en se montrant vulnérable et en insufflant toutes les émotions qui peuvent le traverser. Le rappeur est d’ailleurs très influencé par sa famille et ses amis et il n’hésite pas à revendiquer son amour pour eux dans ses chansons comme sur les réseaux.

L’album regroupe des morceaux plein de contrastes, alternant des passages de piano lents, de la pop surprenante et énergique avec le morceau “Time”, qui lui a d’ailleurs valu une apparition sur la playlist New Music Friday de Spotify…

…ou du rap vibrant tel que dans “Found My Feet Again”, morceaux qui se dénote particulièrement grâce à son clip impressionnant dans lequel il rap en étant parachuté.

Stride est une réelle déclaration: Jafaris s’y dévoile au passé, présent et futur et c’est un pari réussi en tant que premier album.

Etant un «entertainer» accompli de par son passé de danseur et d’acteur, Jafaris a de nombreux projets artistiques prévus. Il souhaiterait par exemple rassembler ses talents lors de sa tournée promotionnelle pour Stride qui réunirait sa musique, du théâtre et des shows visuels.
En attendant de tomber un jour sur son propre style Jafaris prévoit d’autres albums, apparitions dans des films, tournées et collaborations en Irlande et à l’étranger.

Pour finir voici un live de Jafaris en 2016 tout en douceur…

http://jafarismusic.com
https://www.facebook.com/jafarismusic/
https://www.instagram.com/jafarismusic/
https://open.spotify.com/artist/69hGavzu5tphYU1EIY0yEg?autoplay=true&v=A

Lehna.