Il y a quelques temps déjà Obsimo, Andreï de son vrai prénom, se faisait remarquer sur diverses scènes bordelaises : de l’IBoat à la Rock School Barbey en passant par le Krakatoa – dont il a intégré la Pépinière l’an dernier –  Obsimo a foulé le plancher de nombreuses scènes bordelaises.

Son live envoûtant ne manque jamais de nous transporter dans chacune d’elles et même bien au-delà. Il a intégré la programmation de nombreux festivals aux côtés d’artistes qui ont un univers musical proche, tels que Stephan Bodzin, Rone ou Thylacine.

De formation rock, Obsimo s’est rapidement tourné vers la musique électronique, ce qui lui a permis d’exploiter son talent de guitariste tout en explorant de nouvelles voies sonores, à l’aide de synthétiseurs et autres appareils qui lui permettent de nous délivrer ses mélodies glaçantes dont il a le secret.

Le projet d’Obsimo prend une toute nouvelle dimension lorsque le jeune producteur est repéré par le label parisien Shlo Music fin 2017, ce qui lui permet de sortir l’EP Obsidienne peu après.

Le titre de cet EP, qui fait écho à une roche volcanique, résume parfaitement l’esprit de l’album. Puissant, mais très réfléchi et délicat. Chacun des cinq titres nous invite au voyage et nous plonge dans une dimension alternative où l’infini règne en maître.

Cet EP marque aussi le début de la collaboration entre Obsimo, le musicien, et Cocobird (Antonin Sohier), le vidéaste. Le visuel permet de prolonger le plaisir auditif, il ajoute une nouvelle dimension à la musique d’Obsimo. On ressent la complémentarité des deux artistes, devenus très bons amis depuis.

Le 17 mai dernier sortait son tout dernier projet, accompagné de clips très visuels et psychédéliques réalisés par Antoine Bal (Addiction) et Cocobird (Molly). On retrouve dans ce LP de 7 titres l’univers sombre mais toujours très mélodique d’Obsimo, où des voix sorties d’outre-tombe nous emmènent danser loin de notre quotidien.Vous pouvez découvrir le clip de Molly juste ici :

C’est avec enthousiasme que l’on suit de très près le jeune Obsimo, et en attendant ses prochains projets, nous ne manquerons pas de le retrouver sur scène le 19 juin à l’IBoat pour sa release party.

 

 

Enjoy & Stay Tuned.

 

Joséphine Boëlle