Comme vous le savez, la saison des festivals touche à sa fin. Heureusement on peut encore compter sur la 5e édition du Dream Nation Festival pour clôturer cet été torride. Pendant trois jours du 20 au 22 septembre vous aurez l’occasion de participer à ce qui se veut être un rassemblement de tous les mouvements de musiques électroniques. Un pari ambitieux me direz vous ? Avec ses huit scènes et une programmation de plus de 60 artistes, il est fort possible que Dream Nation remporte encore une fois son pari.

Chacune des scènes possède son style. De la Techno à la Trance en passant par la Bass Music et la Hardbeat, bref, il y en a pour tous les goûts et ça risque de faire trembler les murs.

Le festival se déroulera une fois encore au fameux spot des Docks de Paris dans le nord de la capitale. Ce lieu mythique est composé de trois salles auxquelles Dream Nation rajoute un espace extérieur et leurs zones d’activités pour recréer une sorte de microcosme électronique aux portes de Paris.

Bien que la musique soit la raison même d’un festival, l’orga n’oublie pas de divertir vos yeux autant que vos oreilles. Chacune des scènes aura une scénographie propre à son courant musical. Les jeux de lumières, les décors, les projections tout est pensé pour vous faire vivre un voyage immersif dans les différentes cultures et époques qui composent le spectre de la musique électronique.

Comme entrée, le chef vous propose un opening au Dock Eiffel placé sous le signe de la Techno et de l’Acid le vendredi 20 Septembre. Une Ambiance Warehouse, des battles d’artistes inédites, c’est ce qui vous attend. Comme le dit si bien Dream Nation « Plus haut, plus fort, plus vite, jusqu’au bout de l’extrême limite ! » Vous pourrez assister aux performances d’artistes comme Regal, Alien Rain, Headstrong et bien d’autres jusqu’à 7h du matin.

Les plus téméraires pourront se rendre à la Techno Parade l’après-midi, un before géant dans les rues de Paris avant se de rendre au main event le samedi soir qui ouvrira ses portes à 22H30.

Au menu : sur la scène Bass Music se produiront des artistes Dubstep tel que Downlink, fidèle camarade du grand Excision, Spag Heddy, Dubloadz, Riot Ten qui se produira pour la première fois en France ou encore Megalodon, de quoi satisfaire les Headbangers. La Drum & Bass ne sera pas en reste et sera représenté par des pointures du milieu à savoir Black Sun Empire et Delta Heavy, de quoi satisfaire les Skankerz.

La Techno Stage accueillera Luke Slater, sous son alias Planetary Assault Systems qui présentera son nouveau live avant-gardiste, le néerlandais Keith Carnal qui vous transportera dans les profondeurs de son style ou encore le parisien Zadig.

Sur la Hard Stage vous pourrez retrouver ou découvrir des artistes qui vont assurément tout détruire sur les passages avec Partyraiser, Billx, membre du collectif Fant4stik, Radical Redemption et N-Vitral pour ne citer qu’eux. Enfin à la Trance Stage se produira le duo légendaire Infected Mushrooms, Bliss, l’alien Graviity, Major7 et bien d’autres. Bref, de quoi ravir toutes les oreilles, même les plus exigeantes.

Le dimanche 22, le closing aura lieu à la Gare des Mines de 7h à 14h avec trois scènes : Bass Music, Techno et Trance avec des artistes émergents comme Nixus, D44 ou Nikita.

Alors préparez-vous bien pour ce gros weekend qui s’annonce mouvementé !

 

Enjoy & Stay Tuned.

Martin Juliot & Julian Couchourel