Start It

IMG_1166

[Live report] Les Vivres de l’Art et frsk : David Delaplace // Ikaz Boi & guests

Ce samedi 2 Novembre avait lieu aux Vivres de l’Art un événement, organisé par le collectif bordelais frsk, divisé en deux parties autour d’un même thème: l’amour du Rap et du Hip-Hop en général. On commença donc notre après-midi par une visite de l’exposition photo “le visage du rap” de David Delaplace.

Si son nom vous dit sans doute quelque chose c’est tout simplement parce que David Delaplace a photographié presque l’intégralité des artistes du Rap français. Il s’est lancé ce pari fou en 2014 et 3 ans après “Le visage du rap” vit le jour non sans certaines difficultés. Grâce notamment à cette oeuvre, son talent est désormais nationalement reconnu, lui permettant de continuer à travailler sur de nouveaux projets comme “shoot” un mélange entre interview et shoot photo dont le premier épisode tourné avec Remy est désormais disponible en igTV sur son Instagram (@delaplacedavid).

La seconde partie de l’événement se déroulait en soirée, avec une affiche plutôt prometteuse mêlant la scène rap bordelaise et une tête d’affiche: Ikaz boi, célèbre beatmaker français. On peut noter la motivation non négligeable du jeune collectif chargé de l’organisation malgré un enchaînement de complications entre problèmes de logistiques et intempéries, ne facilitant pas la motivation du public et surtout une annulation à la dernière minute de la tête d’affiche. De ce fait un faible public composé de motivés et de proches a pu profiter d’un spectacle amateur. Une assez bonne note est à souligner: le passage de MLX et de ses proches qui ont su apporter une véritable énergie sur scène et une bonne cohésion avec le public. Le titre “Casse la prod” marqué par une instrumentale typiquement house et un refrain répétitif a motivé instinctivement le public à suivre le mouvement. Le programme s’est terminé par un DJ Set de Shxde.

En clair, l’affiche était plutôt prometteuse mais les étoiles n’étaient pas alignées pour garantir le spectacle attendu, on attend avec impatience le prochain événement organisé par ce collectif jeune et motivé qui aura sans aucun doute gagné en expérience et appris de ses erreurs.

Enjoy & Stay Tuned.

partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email
Vous aimerez aussi
Les artistes chantent l’égalité face au COVID-19
Le reggaeton à la conquête del mundo
Akon City, la ville à 6 milliards de dollars sera prête en 2030.