Start It

Clement Chabernaud @ FM agency by young fashionphotographer Björn Jonas

[LIVE REPORT] Berlin s’empare de la barge bordelaise pour une nuit // Boys Noize

Ce jeudi soir brumeux sur les berges de la Garonne, c’est Mondowski, l’un des dj résidents mythiques de la barge bordelaise qui invite deux monstres de la scène techno berlinoise Boys Noize (aka kiD Alex ou encore Morgentau) et Unklevon, jeune pousse très prometteuse du label Boysnoizerecords.

Ni le froid, ni la brume n’étaient des obstacles assez importants pour empêcher un public de connaisseurs et de curieux de passer une soirée Made in Berlin. Bien que ça soit le set de Boys Noize qu’ils attendaient tous, c’est celui de Mondowski que l’on entendait de l’extérieur et qui faisait grimper l’excitation. Après avoir patienté et déposé mes affaires au vestiaire j’ai enfin embarqué sur la péniche. Après quelques instants dans le froid, c’est avec hâte qu’on entre se réchauffer auprès des basses et des kicks résonants dans la cale de l’iBoat. Je ne me suis pas attardée sur le rooftop, non pas que la musique n’en valait pas la peine, mais seulement parce que les échos provenant de la cale du bateau étaient trop fort. Une fois à l’intérieur, j’ai été envahie par la chaleur et l’excitation des fêtards insouciants presque contrôlés par la musique…

Cette boîte on la connaît, pourtant ce soir-là, on avait presque l’impression le temps d’un instant, d’être enfermé dans un club berlinois aux sonorités brutes et fracassantes.

L’énergie présente dans la salle est stupéfiante, au platine c’est Mondowski qui impose son style et fait l’unanimité. Le bateau se remplit, presque complet attendant patiemment de faire sombrer le public dans une ambiance encore plus sombre et enivrante.

1h53, Boys Noize était là, visage fermé. Ce n’est que quelques minutes plus tard que cet artiste qui peut pourtant sembler froid et dur, prend une assurance totale une fois au contact de ses platines, à tel point que ça en devient presque insolant. Techno épurée, kicks brutaux et minimalistes, la cale a tremblé pendant près de 2h sans aucun répit. Les BPM grimpent crescendo allant jusqu’à 130 avec le fameux morceaux « cérébral » tiré de l’EP Strictly Raw, Vol. 1. Certains s’exclament« Allez là ! », cris de joie, cris du cœur, ça y est, c’est la fin de ce set. Quoi d’autre sauf un « Merci » qui nous est prodigieusement livré par le DJ Allemand à travers les cris et les sifflets de la foule puis il disparaît.

Après avoir pris une petite pause à l’extérieur, là où la température est nettement plus fraîche, c’est Unklevon qui prend le relais avec un set live de qualité devant une foule certes moins dense mais débordante d’énergie.  

Pari réussi pour Mondowski et Boysnoizerecords qui ont secoué l’iBoat pendant près de 6h d’affilée…

Enjoy & Stay Tuned.

Lisa Dixneuf et Thomas Vergnolle

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Top 5 des compilations de 2022
Jersey Drill : Le nouveau genre favori de l’underground
Le grand retour de Kendrick Lamar