Start It

muddy-monk LR Cover

[LIVE REPORT] Muddy Monk nous fait voyager le temps d’une « ride »

Pas de surprise, Muddy Monk a offert à son public une performance planante dans une ambiance intimiste ce Jeudi 14 Novembre à l’IBOAT.

Muddy Monk est un auteur-compositeur-interprète suisse proche du collectif parisien Bon Gamin et plus particulièrement d’Ichon. Fidèle à ses inspirations issues de la Bossa Nova, un croisement entre la Samba et le Cool Jazz, Muddy Monk a su conquérir son public en jouant l’intégralité de son album « Long Ride » sorti en 2018.

Le concert débute dans la cale du bateau à 20h30 avec une première partie de Lonely Band. Excellente découverte pour moi, j’ai adoré le titre « By The River », malgré une première partie censée échauffer le public…

Vers 21h30 le tant attendu Muddy Monk fait son entrée dans sa tenue de motard, comme sur sa pochette d’album, pour nous emmener avec lui sur une « long ride ». Il est seul sur scène avec son synthé en bandoulière et démarre directement avec le titre « Océan » qui nous met directement en haleine.

La suite de sa performance est touchante et sincère. Entre chaque chanson, il fait des pauses et dialogue avec nous. Il nous explique qu’au début de sa carrière et même après la sortie de son album, il ne voulait pas faire de concert. C’est un des membres du groupe bordelais Odezenne qui l’a convaincu de monter sur scène. Il poursuit en nous disant que sa première scène était d’ailleurs à l’IBOAT.

Le concert se termine par « Si l’on ride », une bonne manière de conclure pour nous dire au revoir.

Le public était très ému et semblait en symbiose avec l’artiste. À la fin du concert, il a rejoué « En Lea » en improvisant un karaoké avec le public.

Je suis néanmoins un peu déçue qu’il n’ait pas joué son morceau le plus récent « Divine » en featuring avec Jimmy Whoo, un autre artiste que j’affectionne. Aussi j’attendais d’écouter en live les titres « Le code » ou « Cœur Brisé » du projet « Bisous » de Myth Syzer sur lequel Muddy Monk est présent.

Enjoy & Stay Tuned.

Lisa Dixneuf

partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email
Vous aimerez aussi
Les artistes chantent l’égalité face au COVID-19
Le reggaeton à la conquête del mundo
Akon City, la ville à 6 milliards de dollars sera prête en 2030.