Avec l’actualité rap particulièrement chargée du mois de novembre et la sortie de nombreux albums très attendus tels que Diamond Rock de Kalash, Monument de Alkpote ou bien Poison de Dadju, cette semaine du 29 novembre s’annonce comme le clou du spectacle avec la sortie de trois projets majeurs Rooftop de SCH, Zone 59 de Gradur et enfin Taciturne de Dinos. Dans cette actu, nous nous intéresserons un peu plus à l’album de Dinos qui risque d’être un peu éclipsé par ces deux compères. Pourtant, c’est peut-être le projet le plus excitant de cette semaine. Explications.

Après un premier album Imany au succès critique et commercial, Dinos revient cette semaine avec un nouveau projet Taciturne. Dans son premier l’album qui a mis plus de 3 ans a voir le jour, Dinos nous proposait un style et une patte unique autour d’un thème qu’il partage avec PNL : la mélancolie. Le mot qui signifie à l’origine « bile noire » s’associe à tous les éléments de la vie de l’artiste : les relations amoureuses, le quartier, la célébrité, etc. Loin d’enchaîner bêtement les punchlines, Dinos proposait dans Imany une écriture travaillée beaucoup plus proche de la plume du romancier que de la verve revendicatrice du rappeur. Pour porter l’album, il avait proposé le single Helsinki qui avait reçu un large succès d’estime malgré un nombre de vues relativement faible pour une production de cette qualité. Dans ce titre, Dinos propose une interprétation touchante, à la fois dans les intonations mais aussi dans l’écriture du texte qui laisse libre cours à l’interprétation de l’auditeur en jouant sur les pronoms et les voix.

Pour cet album qui vient un peu plus d’un an après Imany, Dinos revient dans la lignée de ce qu’il a commencé à tracer avec son premier album. Fort du succès de celui-ci, il est aujourd’hui considéré comme un des meilleurs rappeurs de la scène française. Depuis plus d’un mois maintenant, la promotion de l’album a commencé avec la sortie de plusieurs extraits dont deux clips : Mack Le Bizz Freestyle et Oskur. Sur les réseaux sociaux, il a opté pour une tactique originale en dévoilant petit à petit la tracklist chaque semaine avec un court extrait de chaque morceau. Entre les deux premiers clips et les courts extraits que Dinos a donné à ces auditeurs, l’album s’annonce très prometteur. Le choix des prods, les placements et les textes de Dinos sont au diapason pour offrir une expérience encore plus totale que celle que nous avions pu expérimenter sur Imany. Plus mature musicalement, Dinos semble cette fois-ci maîtriser tous ces super pouvoirs de rappeur pour nous lâcher Taciturne qui s’annonce encore plus mélancolique et encore plus travailler. A Start It, on a envie de parier sur un instant classic.

Enjoy & Stay Tuned.

Simon