Start It

lr

Agents Of Time: un incroyable set qui ne nous a pas laissés sur notre faim

Ce samedi 7 mars 2020, l’iBoat accueillait les iconiques djs du groupe Agents Of Time, une soirée qui ne nous a pas laissé sur notre faim.

 

Agents Of Time est une formation à six mains de trois Djs italiens (Andrea Di Ceglie, Fedele Ladisa, Luigi Tutolo).

Dans une interview pour Cercle, ils ont expliqué que leur nom venait de Mathew Jonson qui a été une réelle inspiration pour eux:  les trois italiens sont littéralement dévoués à lui. Ils ont choisi leur nom de groupe pour lui rendre hommage par rapport à une track  qu’il a produite  s’appelant sans surprise « Agent of Time ». Cette admiration sans limite s’est concrétisée lorsque les artistes ont réalisé un b2b live ensemble au Rex Club à Paris en Mars 2019 ainsi qu’au cours de nombreuses collaborations musicales (Repreating Patters, Numbers and Letters).

Connus pour leurs lives pouvant aller jusqu’à 11h, ils improvisent les mélodies qu’ils jouent pour en faire un ensemble harmonieux, versatile, créatif mais surtout mélodique. Leur set mélange house, techno et acid. C’est une tâche complexe car ils sont trois et doivent communiquer ensemble pour créer progressivement une mélodie à la manière d’ingénieurs du son ou de magiciens.

 

Ils sont également les fondateurs du label Obscura (Francois X, Antigone, Jensen Interceptor, The Hacker, des pointures dans le genre). Ce label représente parfaitement l’ambiance hypnotique et magique de leur production. Ils organisent aussi des soirées et proposent sur leur label des artistes qui pensent la musique comme eux.

Ils sont proches d’autres Djs comme Tale Of Us (duo italien également) qui permet à Agents Of Time d’être présents sur des événements Afterlife. Tale Of Us a d’ailleurs participé à la révélation internationale du trio.

Sur scène, ils peuvent passer d’un trio à un duo afin de proposer des sets plus éclectiques, comme ce soir à l’iBoat. Nous n’aurons malheureusement pas la chance d’assister à un de leurs live mythiques, pour nous ce sera un dj set plus modeste.

C’est JOVEM qui ouvre le bal, un dj et producteur français. Il nous a surpris par les styles qu’il proposait aussi atypiques les uns que les autres oscillant entre melodic, afro et progressive house. C’était un opening de trois heures qui mêlait voix oniriques et rythmes endiablés, même les lumières de la salle devenaient folles. Nous en sommes sûrs, il sait trouver les bonnes mélodies pour nous mettre dans l’ambiance. Cependant, nous n’avons pas tout à fait vu la pertinence de ce set au vu de ce qui nous attendait pour la suite et de la relation artistique de JOVEM avec le style plus planant de Agents Of Time.

Malgré tout, la piste de danse se remplie et la salle s’obscurcit au fur et à mesure que le son set progresse. Et juste avant l’arrivée des gardiens des temps à trois heures, les lumières s’atténuent pour virer au rouge nous plongeant alors dans une ambiance apocalyptique et sinistre.

Ce que nous remarquons directement, c’est que leur set n’est qu’une extension de ce qu’ils produisent en studio, ce qui leur permet d’avoir une réelle identité artistique. On remarque tout de suite une ligne directrice dans leur set, il n’est pas décousu comme celui de JOVEM.

Même si ce n’est pas un live, les djs prennent vraiment le temps de construire leur set et laissent jouer un vrai suspens sur l’enchainement des tracks. Pour l’instant nous n’avons rien à redire, le set est atmosphérique et cosmique. Nous sommes comme à bord d’une navette spatiale voyageant à travers divers univers de manière harmonieuse et fluide.  Le duo est un véritable agent du temps qui nous transporte d’une dimension à une autre.

Ils balancent refrain sur refrain tous autant entraînants les uns que les autres, ils savent nous tenir en haleine et envoient le bon son au bon moment. Nous sommes conquis. Les transitions sont parfaitement réalisées et laissent place à une ambiance endiablée. Elles nous laissent le temps d’apprécier chaque morceau l’un après l’autre.

La musique varie entre techno mélodique pure et techno un peu plus sombre et chaude. Les djs marquent également des pauses dans le set ce qui ne manquent pas de faire monter la température: ils baissent alors la musique pour la relancer aussitôt. Du coup, on attend tous que le drop se lance, ce qui ne manque pas de rendre la foule délirante. Tout le monde a les mains en l’air, on dirait l’arrivée du Messie.

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, Agents Of Time calme le public qui en redemande en jouant Starry Night de Peggy Gou pour fermer le set de façon gaie, une bonne berceuse pour rentrer se coucher… ou pas.

On vous rajoute ici une tracklist de nos sons préférés qui sont passés :

  • Electric Love – Biesmans ft Irdorski
  • Ritmo Especial – Daniel Maloso
  • Its Time To – Brame & Hamo ft Anthony Acid
  • Can’t Stop – Eagles & Butterflies ft Coloray
  • Throwing Elbows – KiNK

Enjoy & Stay Tuned.

Lisa

partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email
Vous aimerez aussi
Netflix va adapter Rhythm + Flow en France
On en sait un peu plus concernant le programme de Kanye West aux présidentielles américaines
Retour sur les BBMA 2020