Start It

black

Vegedream et Tengo John, accusés de violence conjugale

Vegedream et Tengo John“, nous aussi nous aurions voulu qu’il s’agisse seulement d’un featuring à venir, mais ce n’est pas ce qui les rapproche dans cet article. Aujourd’hui, nous revenons sur une triste affaire qui implique le rappeur Vegedream, accusé par son ex-épouse Shauna, dans la nuit du lundi 6 avril, de violence conjugale. C’est sur son Instagram que la jeune femme a partagé une vidéo d’elle laissant voir des griffures sur son cou. Suite à une altercation, Vegedream l’aurait étranglé de ses deux mains, version réfutée ensuite par ce dernier sur les réseaux sociaux. Le buzz n’a évidemment pas tardé et Booba n’a bien sûr pas manqué d’y ajouter son grain de sel.

La twittosphère a très rapidement suivi et chacun y est allé de son petit commentaire humoristique sur ce qui est, rappelons-le, une affaire de violence conjugale dont l’auteur peut encourir de la prison et une amende (3 ans de prison et 45 000€ d’amende si les violences ont entraîné une incapacité totale de travail (ITT) inférieure ou égale à 8 jours). Nous ne prendrons pas la peine ici de tous vous les lister, mais vous pouvez trouver cette chouette compilation proposée par @skusku_fr

Vegedream est-il ou n’est-il pas coupable ? Start It n’est pas en position de vous donner des réponses pour le moment, mais l’affaire étant entre les mains d’un juge, il est impossible et inutile de faire quelconques suppositions sur le sujet. En revanche, il est triste d’observer que les violences conjugales sont un sujet encore trop peu pris au sérieux. Il est temps que certaines personnes se rendent compte qu’il s’agit d’un phénomène bien réel et qui ne manque pas d’être présent dans le domaine de la musique.

Le 4 avril dernier, le rappeur Tengo John était accusé par son ex-copine de harcèlement. À travers un compte Twitter anonyme, elle a dénoncé des comportements et agissements qu’on peut très clairement qualifier de harcèlement moral : appels à répétition, menaces de mort, insultes sur le portable de son nouveau copain et demandes multiples à des abonnés d’espionner son profil auquel il n’a pas accès.

Cette affaire nous ramène à une triste réalité, les violences domestiques sont encore plus présentes et dangereuses en temps de confinement et cette augmentation est difficilement mesurable. Toutefois, les interventions des forces de l’ordre pour violence au sein du couple ont augmenté de 30%. Vous pouvez d’ailleurs contacter le 3919 si vous êtes témoins ou victimes de violences conjugales.

Pour revenir au monde de la musique, il ne s’agit pas de cas isolés. L’année dernière, on pouvait déjà assister à un cas similaire impliquant les artistes Aya Nakamura et Niska; très rapidement oublié mais tout autant moqué sur les réseaux.

En note de fin, rappelons qu’il est de notre devoir de ne pas participer à la normalisation de ces violences ne serait-ce que par le partage ou retweet de publications humoristiques sur le sujet. Sur ce …

Enjoy & Take Care.

partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email
Vous aimerez aussi
Le monde de la musique s’est lui aussi engagé dans le Black Out Tuesday
L’influence que le COVID-19 a eue sur l’industrie musicale.
Et voilà Def Jam Africa