Start It

cover-showpage-e240c7-2d4202-0@1x

Retour sur la voix d’un ange

Lundi 7 septembre au soir était diffusé sur TF1 “Pourquoi je vis”: un téléfilm retraçant la vie de Grégory Lemarchal, sa carrière et son combat contre la mucoviscidose. Réalisé par Laurent Tuel, ce biopic est adapté des livres Sous ton regard de Laurence Lemarchal et Mon frère, l’artiste de Leslie Lemarchal- les auteurs étant respectivement la mère et la sœur du défunt chanteur.

Environ 7,34 millions de personnes étaient devant leur écran pour revivre l’histoire du gagnant de la quatrième saison du télé-crochet Star Academy, de sa naissance en 1983 à sa mort des suites de la maladie en 2007. C’est le comédien Mickaël Lumière qui s’est vu attribuer le rôle principal du petit prince à la voix d’ange avec Arnaud Ducret et Odile Vuillemin dans les rôles des parents.

Parmi les chansons du film, on peut retrouver SOS d’un terrien en détresse de Daniel Balavoine dont l’interprétation a fait connaître Grégory Lemarchal du grand public durant son parcours à la Star Ac’ en 2004. Le titre du film est aussi en hommage à cette chanson- « Pourquoi je vis » étant les premières paroles.

Grégory Lemarchal a été et reste un exemple, une figure d’espoir pour ceux souffrant de la maladie et leur entourage.  Bien que le téléfilm permette de réentendre la douce voix du chanteur, son but premier est donc de sensibiliser à la lutte contre la mucoviscidose, et ce, à travers l’association portant son nom, créée en 2007. Un documentaire intitulé Grégory Lemarchal : Et maintenant ? et diffusé à la suite du téléfilm montre notamment le travail effectué depuis par cette association. Par ailleurs, une partie des bénéfices de ventes de l’album Best Of Pourquoi je vis – sorti le 4 septembre dernier- lui sera également reversée.

Enjoy & Stay Tuned.

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Top 5 des compilations de 2022
Jersey Drill : Le nouveau genre favori de l’underground
Le grand retour de Kendrick Lamar