Start It

Red Hot Chili Peppers

Les Red Hot Chili Peppers revendent leurs droits musicaux pour 140 millions de dollars

Les Red Hot Chili Peppers, groupe iconique du rock américain, ont vendu l’ensemble de leur catalogue musical pour une somme avoisinant les 140 millions de dollars. L’obtention de droits musicaux est un sujet récurrent ces derniers temps. Récemment, Lil Wayne avait fait parler de lui en annonçant avoir cédé ses masters en échange de 100 millions de dollars. Si pour les artistes ces transactions sont une source de revenu direct indéniable, cette quête à l’obtention des droits est aussi née de l’ambition de grandes organisations de l’industrie musicale.

140 millions de dollars, cela semble de prime abord élevé. Puis, quand on y regarde de plus près, posséder la discographie complète des Red Hot Chili Peppers, c’est accédé à certains titres extrêmement populaires comme “Californication” ou encore “Under the Bridge“. En effet, la liste est longue, tout comme leur carrière : 11 albums studio, 4 albums live, 12 compilations ainsi qu’une cinquantaine de singles, rien que ça. Au total, le groupe de Los Angeles a vendu plus de 80 millions de copies de leurs projets à travers le monde.

Néanmoins, on ne sait pas réellement ce qui a poussé les membres du groupe à prendre cette décision. Aucun parti n’a communiqué d’information concernant ce choix. Deux hypothèses restent cependant majoritaires : premièrement, la crise sanitaire et l’annulation des évènements physiques comme les festivals. Ils représentent une source de revenus non-négligeable. Deuxièmement, l’avènement du streaming qui rémunère moins justement les artistes.

David Crosby s’était d’ailleurs exprimé à ce sujet : « Je ne peux pas travailler (à cause de la crise Covid-19) et le streaming m’a volé l’argent de mes albums. J’ai une famille et une hypothèque et je dois m’en occuper. Je suis sûr que les autres pensent la même chose ».

C’est le fonds d’investissement Hipgnosis, créé en 2018 par Merck Mercuriadis, l’ancien manager d’Elton John, qui a acquis ces droits. Cette organisation, aujourd’hui cotée en bourse, vient bousculer les grands groupes et labels comme Universal, qui contrôlaient jusqu’à présent de nombreux versants de l’industrie. Hipgnosis possède notamment les musiques de Shakira, 50 Cent ou encore Timbaland.

Merck Mercuriadis a déclaré concernant son activité que : « Les chansons sont des actifs plus fiables que l’or ou le pétrole. Un classique est une source de revenus prévisibles dans un monde imprévisible ».

Les avis restent cependant divergents quant à cette pratique. On peut citer Kanye West qui avait fait une série de tweets concernant les droits de ses chansons et sa reconquête des fameux « masters ».

Enjoy & Stay Tuned !

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Retour sur nos albums préférés de l’année 2021
Le retour du V
La 25ᵉ édition du festival Art Sonic célébrera la Normandie