Start It

Covers (1)

Deux rappeurs représentent la France au BET Hip Hop Awards

C’est au tour de Gazo et de Laylow d’aller défendre notre drapeau tricolore cette année à la très populaire cérémonie des BET Hip Hop Awards. Ils succèdent à Kaaris et Meryl qui, eux aussi, avaient été nominés lors de l’édition 2020 dans la catégorie « best international flow ». Cet évènement sera l’occasion pour nos artistes de faire rayonner encore davantage le rap français aux yeux du monde et d’inscrire leur nom au côté des plus grands rappeurs américains actuels.  

Pour rappel, les BET Hip Hop Awards sont une cérémonie visant à récompenser les artistes américains faisant de la musique Hip Hop, Rap ou R&B. Elle naît en 2006 de l’initiative de la chaîne de télévision BET (Black Entertainment Television). Il a fallu attendre 2019 pour qu’une catégorie « internationale » voit le jour. Jay-Z est l’artiste ayant reçu le plus de récompenses (22), suivi de très près par Drake (20).

Laylow et Gazo devront faire face à une concurrence particulièrement diversifiée. Parmi les nominés, deux Britanniques dont Dave, ainsi qu’un représentant pour le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Brésil.

Jusqu’à présent, aucun Français n’a décroché de victoire lors de cette cérémonie. La singularité et l’authenticité du dernier album de Laylow, L’Étrange Histoire de Mr. Anderson, a donc toutes ses chances dans cette compétition qui met en avant le meilleur flow. Gazo n’est pas en reste, lui qui a récemment décroché un disque d’or avec sa mixtape Drill FR peut aussi espérer être couronné lors de cette soirée. L’énergie ainsi que l’ambiance qu’il transmet dans ses morceaux seront sûrement son atout majeur.

Affaire à suivre donc, les résultats seront dévoilés lors de la 16ème édition des BET Hip Hop Awards le 5 octobre.

Enjoy & Stay Tuned

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Top 5 des compilations de 2022
Jersey Drill : Le nouveau genre favori de l’underground
Le grand retour de Kendrick Lamar