Start It

Orelsan

L’évolution d’Orelsan : de Caen au Zenith de son art

A la question qui est le plus grand rappeur francophone, des artistes comme Ninho, BoobaNekfeu sont fréquemment cités ; mais on oublie souvent ce rappeur Caenais qui est venu apporter sa patte au rap francophone. Orelsan est un des premiers à avoir su donner un univers différent des clichés du rap et a initié ce mouvement de rappeur presque flemmard à la vie simple d’un jeune geek basique. Revenons sur la carrière d’Orelsan et son évolution qui l’a fait passer d’adolescent banal à monument du Rap Fr et initiateur d’un nouveau mouvement. D’un rap plus chill, éloigné des clichés de bases et des violences qu’on reproche à cet art. A 10 jours de la sortie de son album ‘Civilisation’, Start It revient sur la carrière du rappeur le plus perché de France…

Les premiers pas

Aurélien Cotentin ne se prédestinait pas à la vie de star qu’il connait aujourd’hui. Né le 1er Août 1982 en Normandie, il suit d’abord un parcours scolaire classique, entouré par son père (directeur de collège) et sa mère (institutrice), il sera titulaire d’un bac ES et poursuivra ses études jusqu’à décrocher un diplôme de management qui, on s’en doute, n’a pas dû beaucoup lui servir… 

Le rappeur décide ensuite de partir pendant un certain temps aux Etats-Unis où il vivra sa vie au rythme des petits boulots et de la musique qu’il cherche à écrire. C’est en 2006 qu’il sort son premier morceau, mais l’ascension d’Orel débutera réellement en 2007 avec son titre polémique « Saint-Valentin » qui lui aura valu et lui vaut encore bien des problèmes. L’évolution du rappeur continue avec le morceau ‘Changement ‘ qui, sorti en 2008, connait un franc succès et sera distribué par TF1 vidéo ; ce titre marque aussi l’annonce de son premier album ‘Perdu d’avance‘.

Premier vrai grand chapitre de son implantation dans le monde de la musique, premier projet concret, et premiers pas dans un univers plus professionnel que précédemment, ‘Perdu d’avance‘ sort en 2009 et annonce déjà l’apparition d’un futur grand nom du rap Fr.  ‘Changement‘ rencontre un grand succès et l’album fonctionne sous les yeux et les critiques d’associations féministes qui le blâme pour certains titres sortis précédemment. Malgré les procès auxquels Orelsan doit faire face, cette polémique contribue finalement au succès de l’album et augmente la cote de popularité de l’artiste auprès des internautes amusés de la situation (même si les titres critiqués ne sont pas présents sur l’album).

Une consécration

C’est dès 2011 que le deuxième album d’Orelsan voit le jour et que ‘Le chant des sirènes’ explose sur la scène française. Avec des titres comme ‘La terre est ronde’, ‘Plus rien ne m’étonne’ ou encore le mythique ‘Suicide Social‘, le chanteur, en plus de connaître un franc succès, dévoile une nouvelle facette déjà plus mature que dans son premier album. C’est aussi le retour de son duo avec Gringe sur le morceau ‘Ils sont cools‘, qui ravit les fans.

Tous ces succès sont accompagnés d’énormes coups de communication, en parallèle de l’album sortent la série « Bloqués », le film « Comment c’est loin » et la bande son qui l’accompagne. Et paf, trois pierres d’un coup ! Le retour du groupe rencontre un succès monstre, le film et sa bande son signée Casseurs Flowteurs éclatent et les titres ‘des histoires à raconter‘ ou ‘inachevés‘ restent (selon moi) dans les meilleurs sons réalisés par le duo et par Orelsan

Six ans après son deuxième album, Orelsan annonce avec des phrases simples et des mots basiques la sortie d’un troisième opus. Bien sûr, son premier titre fait l’effet d’une bombe et il ne faudra pas plus d’un an pour que ‘La fête est finie‘ et ses featurings avec Nekfeu, Stromae ou encore Maitre Gims, soient certifiés disque de diamant. Accompagné également d’Ibeyi (dans ce que je considère être le meilleur son de l’album), Aurélien vient nous surprendre dans un univers qu’on ne lui connaissait pas. Son succès ne s’achèvera pas la puisque quelques mois après sa sortie, l’album voit naître une réédition avec « Epilogue » et ses 11 titres surprises dont le génial « rêves bizarres » en featuring avec Damso

Bref, on est impatient de découvrir « Civilisation » ! Avec des featurings comme Skread et Gringe (pour nous rappeler les Casseurs Flowteurs) ou encore The Neptunes, l’album promet d’être grandiose et on a hâte d’entendre ce que nous a préparé le Rappeur…

Et pour patienter on peut toujours regarder et reregarder sa série documentaire « montre jamais ça à personne » sur Amazon Prime Vidéo.

Enjoy & Stay Tuned

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Nouvelle école saison 2 : Le retour de la série rap français
Skyrock : Polémique FM
Les sorties Rap de la semaine