Start It

radiohead

Radiohead : Le parcours d’un groupe de légende

Radiohead est l’un des groupes d’alternative rock les plus marquants de l’histoire. Retour sur un groupe qui a su innover pendant presque 3 décennies. 

On a Friday : les débuts

En 1985, au prestigieux lycée d’Abingdon, dans le comté anglais d’Oxfordshire, cinq étudiants décident de former un groupe de rock du nom de On a Friday. Les membres du groupe sont : Thom Yorke, chanteur et guitariste, le Bassiste Colin Greenwood, son petit frère Johnny Greenwood, un multi–instrumentaliste, le guitariste Ed O’brien et Phil Selway à la batterie. 

Le groupe est d’abord influencé par les piliers du rock alternatif de l’époque comme U2, The Smiths ou encore Joy Division. Pour se faire connaitre, ils font le tour des bars et soirées de la ville qu’importe le type ou la taille de l’audience. Le public local ne sera pas particulièrement impressionné par le groupe et On a Friday arrête alors toute performance pendant plus de 4 ans. 

En 1991, les membres du groupe sont fraîchement diplômés et décident de reprendre les Lives. Leur grand retour se fait dans un bar à Osney devant seulement 6 personnes. Suite à cette performance, une démo tape commence à circuler localement, avec succès. Un engouement se crée tel que On a Friday signe un deal de 6 albums avec l’un des plus gros labels au monde : EMI. 

Après la signature, le groupe décide de changer de nom et On a Friday n’existe plus, place à Radiohead. 

L’explosion avec Creep 

Après un EP sans succès, le groupe sort le premier single de leur futur album : Creep. Le titre rencontre un succès international immédiat qui va permettre au groupe de partir en tournée mondiale presque exclusivement grâce à ce titre. Encore aujourd’hui, Creep est le morceau le plus streamé du groupe même si Radiohead a publiquement exprimé le rejet de ce titre. 

Après une tournée éprouvante, le groupe retourne au studio pour composer un deuxième album, The Bends, un succès commercial moins important que leur premier mais un chaleureux accueil critique. 

Néanmoins, c’est le troisième LP de Radiohead qui fait changer le groupe de dimension, aujourd’hui encore considéré comme un des meilleurs albums au monde : OK COMPUTER. 

OK COMPUTER 

la pochette d’OK COMPUTER

L’album est plus conceptuel que le reste de leur discographie, Thom Yorke le chanteur du groupe exprime son anxiété face à un monde en constante évolution et où l’humain semble de plus en plus dépendant de la technologie, de moins en moins connecté au réel. Musicalement, Radiohead associe sur cet album les instruments rock classiques aux nouvelles machines électroniques, une initiative à contre-courant d’une époque où la majorité des groupes de rock rejette la modernité. 

Le tournant électronique : KID A 

Après le succès d’OK COMPUTER, Thom Yorke est exténué et déprimé. De plus, chaque membre du groupe a une vision différente pour les futurs projets. Radiohead est dans une impasse créative, incapable de faire faces aux nouvelles exigences du public. Thom Yorke fait alors prendre au groupe un tournant décisif : le 4ᵉ album de Radiohead sera un album électro. 

Kid A sort en 2000, même si les avis sont contrastés au début, c’est aujourd’hui considéré comme l’un des albums les plus influents du XXIᵉ siècle. 

L’émancipation avec In Rainbows 

En 2001, Radiohead sort Amnesiac, un album constitué de morceaux inédits provenant des sessions de KID A. Puis en 2004, le groupe sort Hail to the Thief, un projet où le groupe associe les sonorités de leurs débuts au côté électronique des albums les plus récents. 

Radiohead a alors sorti six albums studio et le groupe est libéré de leur contrat avec EMI. Libre de toute contrainte financière, le 7ᵉ album du groupe In Rainbows sort uniquement sur le site de Radiohead et chaque auditeur paye ce qu’il souhaite pour écouter l’album. Un processus à l’époque unique pour des artistes de ce statut qui s’avère finalement rentable étant donné que In Rainbows devient un des albums les plus lucratifs du groupe. 

La pochette d’In Rainbows.

Aujourd’hui, même si Radiohead n’est plus au-devant de la scène, leur héritage reste intact et la trace que le groupe a laissé sur la scène rock est indélébile.  

Enjoy & stay tuned! 

Simon Bonhomme 

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Focus sur La Fève ou le roi désigné de la relève
Après A7, Sch sort sa deuxième mixtape: Autobahn
Metro Boomin : le prodige du beatmaking