Start It

biggie

Biggie: le meilleur rappeur de tous les temps ?

Que vous soyez amateur de rap ou non, jeune ou agée, français ou américain, vous connaissez forcément Biggie. De ses débuts à Fulton Street jusqu’à l’apogée de sa carrière, The Notorious B.I.G n’a pas cessé de marquer le hip hop de son empreinte. Retour sur la carrière de l’un des plus grands rappeurs de tous les temps. 

The Notorious B.I.G (également connu sous le nom de Biggie Smalls), de son vrai nom Christopher Wallace, était un rappeur américain né à Brooklyn le 21 mai 1972. Biggie a grandi dans le quartier de Bedford-Stuyvesant et a commencé à rapper à l’adolescence. Au départ, il vit chez sa mère et tombe rapidement dans la vente de crack dans le quartier de Fulton Street, c’était de l’argent facile pour lui et ses amis, la junior M.A.F.I.A . Mais Biggie continue de rapper dans son coin et ne va pas tarder à se faire repérer par 50 Grand. Il passe dans le journal The Source qui est à l’époque une revue très prestigieuse pour un artiste. C’est à ce moment là qu’il est présenté à P diddy, qui le signe directement sur son label, Bad Boy Records, en 1992. Pour l’anecdote, lors de sa rencontre avec Biggie, Puff Daddy lui a demandé de rapper devant lui car il ne pouvait pas croire que ce qu’il avait entendu à travers ses démos était réel. P diddy lui présentera le producteur Easy Mo Bee, avec qui Biggie sortira le morceau Party and Bullshit

Tout s’accélère alors pour le jeune Christopher Wallace. 

Il sort son premier album, Ready to Die, en 1994. C’est une véritable tornade. L’album est un énorme succès musical et commercial, il est encore aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands albums de rap de tout les temps. BIG sera même considéré comme le nouveau roi de New york. Ready to die contient des morceaux classiques comme Juicy, Big Poppa et One More Chance, qui mettent en valeur les prouesses lyricalles de Biggie et sa capacité à raconter des histoires à la fois granuleuses et introspectives. L’album lui a également valu une nomination pour un Grammy Award de la meilleure performance rap solo. 

Mais tout ne va pas virer parfaitement pour Biggie. Le 30 novembre 1994, 2pac se fait tirer dessus à cinq reprises et frôle la mort alors qu’il se rendait en studio. Il est persuadé que BIG a envoyé quelqu’un pour le tuer et prends le morceau Who shot ya? de Biggie comme une attaque personnelle. Tupac rentrera alors en guerre contre Biggie. Il le met notamment en scène dans le clip de 2 of amerikaz most wanted en feat avec Snoop Dog, et il sort le plus gros disstrack de l’histoire, Hit em up. Ce conflit va plus loin qu’une simple querelle entre les 2 meilleurs rappeurs de tous les temps (oui), c’est la East Coast contre la West Coast. Cependant, Biggie et 2pac étaient très proche avant ce conflit, et la mort prématuré de Tupac le 13 septembre 1996 attristera particulièrement Biggie.  

Le succès de Biggie s’est poursuivi avec son deuxième album, Life After Death, sorti en 1997, quelques semaines seulement après son décès. L’album contient des morceaux à succès comme Hypnotize et Mo Money Mo Problems, et a cimenté la place de Biggie dans l’histoire du hip-hop en tant que l’un des plus grands rappeurs de tous les temps. Malgré sa courte carrière, l’impact de Biggie sur le hip-hop a été immense. Sa capacité à raconter des histoires et son talent lyrique ont inspiré une génération de rappeurs, et sa personnalité plus grande que nature en a fait une icône dans l’industrie. Son héritage continue d’influencer la culture hip-hop à ce jour, d’innombrables artistes le citant comme une influence majeure sur leur musique. 

The Notorious B.I.G décède assassiné à un feu rouge de Los Angeles le 9 mars 1997, alors qu’il se rendait en Californie pour apaiser les tensions. Sa musique continue d’inspirer de nouvelles générations de rappeurs, et son impact sur la culture hip-hop se fera sentir pendant des décennies. 

Enjoy and stay tuned  

Bastien Mariage  

 

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Plongeon dans l’univers de Lana Del Rey, l’icône nostalgique
Vultures 1, par Kanye West et Ty Dolla $ign
LutherTour 24 : Luther retourne le Rocher.