Start It

luv1

Mustafar, l’album posthume de Luv Resval, est imminent

Quelques mois après la disparition de Luv Resval, la famille du défunt artiste lui rendait hommage en sortant ce titre :

Un single qui selon moi est plutôt bon, très doux… mais pas autant abouti que les chefs-d’œuvres qu’il a pu produire tout au long de sa carrière.

Je pense notamment à ‘MPC Part II‘, ‘Black Pearl‘ ou encore ‘Tout s’en va‘, des titres dans le même thème qui valent clairement le détour.

Certes, le single est un bel au revoir… mais pas digne des masterclass que vous venez d’écouter.

Heureusement pour nous, ‘AZNVR‘ n’est pas l’ultime projet de l’artiste.

En effet, comme vous le savez peut-être, Luv Resval préparait “la suite de l’étoile N”, à savoir ‘Mustafar‘.

Avant sa mort, il a même drop en avant-première 2 sons du projet : ‘Souvenir Lointain‘ et ‘Hyrule‘ :

L’un est une boombap, et l’autre est une drill à la fois très chill et très kickée.

Et même si au départ le rappeur s’est construit une image de kickeur trap (aka ¥ung Resval), et qu’il a ensuite plus ou moins continué dans cette voie-là, ce qui a réellement séduit le public, c’est bien le côté mélancolique et nostalgique de l’artiste (d’ailleurs, il avouera en interview que la trap n’est pas son domaine de prédilection). Du coup, le voir s’accaparer davantage ces registres, ça fait plaisir.

Toutefois, pour ce qui est des bangers, on retiendra ses feats avec Alkpote qui sont clairement des démonstrations de technique (‘Célébration‘ et ‘Célébration 2‘ par exemple), le classique ‘Crystal Lake‘ feat. Freeze Corleone ou encore sa série de freestyles ¥2S, tous clipés de façon ultra pro, avec une image de Luv gérée à la perfection :

De plus, ses planètes rap et son légendaire Grünt montrent qu’en seulement 3 ans dans le rap game, les freestyles n’avaient déjà plus de secret pour lui…

Luv au début de son ascension, en 2019 :

Luv en 2021 :

2022:

Là, on comprend peu à peu le profil de l’artiste : désormais, il peut aussi bien faire de la trap, rapper sur du 16 mesures, parler d’amour tristement… le tout avec technique et poésie.

Ces 3 facettes que sont le Luv trap, le Luv old school, ou bien celui qui parle des femmes… ce sont celles que l’artiste a voulu confronter dans son premier album : ‘Étoile Noire‘. 

La symbiose a si bien marchée qu’elle a permis au projet de faire disque de platine. Mais les chiffres, c’est pas ce qu’il y a de plus important quand on voit ce que le prodige était déjà capable de faire avant la sortie de l’album. En soit, avec ce projet, il a juste confirmé sa place de rappeur unique en son genre, avec une vraie identité et une vraie proposition artistique.

En effet, Luv Resval, c’est le rappeur qui s’est fait connaître grâce à son rap d’influences mainstreams (Lil Uzi Vert, Young Thug, A$AP Rocky…) mais qui, très rapidement, a su puiser dans son patrimoine culturel pour se créer un univers hors-du-commun : Star Wars, Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux, les mangas, le Moyen-Âge, la mythologie grecque… En fait, comme nous le montre ce premier album, son amour pour les histoires et la fantaisie ont permis une cohérence artistique à couper le souffle.

En résumé, ‘Étoile Noire : Brise Monde‘, c’est un peu la démonstration du rap de Luv Resval : c’est varié, c’est technique, c’est beau… Et surtout, il ne se cantonne pas à un seul style de rap : il peut aussi bien la jouer trap, old school, romantique, nous faire turn up, nous faire pleurer… Autant de flows et d’émotions sont présents dans l’album, et c’est ça qui fait de Luv un artiste hors-norme.

S’ensuit ‘Nébuleuse‘, une sorte d’extension de ‘Brise-Monde‘, et l’année d’après la réédition ‘Étoile Noire 2.0 : ZLM‘.

Ce qui est hallucinant dans cet album, c’est non pas la diversité des sons qu’il présente (contrairement au premier projet), mais bien la maîtrise complète de sa thématique : un univers mystique. En effet, hormis le featuring avec Koba LaD qui ne fait pas vraiment sens, tous les autres titres sont ultra cohérents : le délire est soit très planant, soit très sombre (en fait, on a vraiment le sentiment qu’il drop son flow des cieux).

En somme, la discographie du Resval est courte mais riche.

Pour le moment, on a officiellement 2 albums, tous deux issus de l’univers Star Wars: un premier qui présente des flows variés et illimités (Brise-Monde), et un second qui se veut plus classe, plus divin et sûrement plus mystérieux (Zalem).

Ça, c’est en termes de projets sur les plateformes de streaming connues.

Toutefois, il faut aussi noter que Luv était un artiste très actif sur les réseaux sociaux, en particulier Instagram et SoundCloud, et que son image était extrêmement bien gérée. C’était un artiste qui savait parfaitement naviguer entre son image purement professionnelle (sa musique, ses clips YouTube…) et la partie de sa vie plus privée et spontanée qu’il souhaitait montrer au public : “Les Chroniques de Mariah” avec Alkpote fin 2018, sa participation à “High et Fines Herbes Saison 3” courant 2019-2020, ses nombreux lives Instagram, le fait qu’il communiquait énormément avec ses fans de manière générale… Toutes ces choses montrent qu’il était déterminé à se construire une fanbase solide et engouée, et ça a réussi. En fait, au-delà de sa musique, sa personnalité unique a aussi grandement contribuée à son succès.

Ainsi, en seulement 3 ans, le Padawan avait déjà atteint le stade de Jedi… Mais tout comme Anakin, l’évolution fut sans doute précoce. Et tout comme lui, la mauvaise gestion de sa puissance l’a mené au côté obscur (les drogues), et a fortiori… la mort.

Comme il l’a si bien dit : “au fond d’moi, j’suis bon, c’est l’aura d’mon pouvoir qu’est trop mauvaise”.

Triste réalité, mais c’est ainsi qu’on perd l’un des artistes les plus prometteurs de sa génération. Sa carrière fut aussi courte qu’exceptionnelle, donc qu’il repose en paix.

Mais si vous ne parvenez plus à vous consoler à travers sa discographie, sachez que Mustafar est en approche, et la planète de lave risque bien de semer le chaos dans le rap français.

L’album sort le 19 Mai, REP Luv.

Enjoy & Stay Tuned

Adrien Lescure

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Plongeon dans l’univers de Lana Del Rey, l’icône nostalgique
Vultures 1, par Kanye West et Ty Dolla $ign
LutherTour 24 : Luther retourne le Rocher.