Start It

Design sans titre

H Jeune Crack x Hologram Lo’ : L’anatomie d’une rencontre

La pieuvre‘, c’est avec cette dénomination énigmatique que le talentueux rappeur toulousain et le beatmaker de renom parisien ont décidé d’intituler leur collaboration, concrétisée autour d’un projet de 3 titres. L’EP est sorti le 27 septembre après une annonce du rappeur le 21, d’une collaboration imminente avec Don DaDa, qui se trouve être ni plus ni moins que le label cofondé par Alpha Wann et Hologram Lo’. L’annonce d’une telle proposition n’a pas pu laisser Start it indifférent et c’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui de revenir dessus plus en détail, le temps de ce focus. Sans plus attendre, c’est parti !!!

Premièrement, et en guise d’entame de l’analyse, faites fi de son format relativement court ( 3 titres pour environ 8 min 27 de musique) et appréciez la diversité que le projet parvient à proposer en l’espace de 3 pistes seulement. Par ailleurs, à mon sens, une telle proposition est la plus adapté pour exprimer la rencontre, ou disons l’alchimie qui peut jaillir de deux artistes de la même branche mais aux univers différents. En effet, le cadre moins exigeant de l’EP permet une liberté accrue et la possibilité pour les artistes de créer une oeuvre réellement à l’image de leurs inspirations communes. Cela étant dit, nous pouvons passer au vif du sujet, la musique.

Un EP réellement commun

En général, la principale attente autour de ce genre de projet réside dans la qualité de la rencontre entre les deux musiciens, ou autrement dit de comment les artistes, dans ce cas précis, beatmaker pour l’un, rappeur pour l’autre font pour s’aborder mutuellement. Et sur ce point on ne peut être déçu car chacun à su préserver sa singularité tout en l’adaptant à l’approche de son partenaire. D’un côté grâce à la versatilité du toulousain et de l’autre par la grande expérience du parisien (derrière de nombreux morceaux d’1995, de Nekfeu ou d’Alpha Wann) les deux ont su s’appréhender sans jamais pour autant s’apprivoiser. Concrètement, cela se manifeste par un H jeune crack plus accessible, moins expérimental, concentré autour de ce que je préfère chez lui, de la découpe nonchalante, de l’humour (parfois même engagé) et des placements audacieux qui donnent l’impression que l’instru s’adapte à sa rime. Et pour Hologram Lo’, un vétéran du rap game qui a habillé les lignes des plus grands, reconnue pour l’efficacité épurée et sophistiquée de ses instrus, on retrouve dans le projet un assortiment de styles : du boom bap pour la première à de la trap pour les deux suivantes avec un accent new west coast pour la dernière, le compositeur s’est fait plaisir sans pour autant renié l’exigence qui le caractérise. En effet, si l’on tend l’oreille, on peut ressentir l’approche millimétrée et ciselée des instrumentales ‘d’UMLA‘. Cependant, cette approche, pour les plus aficionados de la musique peut paraître parfois trop minimaliste et pas nécessairement mémorable (dans le sens où une mélodie, une sonorité ne reste pas nécessairement en tête après l’écoute). Toutefois, toujours est-il que dans le cadre de ce projet et du paysage musicale actuelle, cet EP est une sortie bienvenue et rafraîchissante.

Son par son

La pieuvre :

Morceau éponyme du projet, à la rythmique boom bap et à l’esthétique léchée. On appréciera les ajouts de bruitages et autres sonorités loufoques afin d’appuyer les rimes imagées du rappeur et on retiendra, côté texte, plusieurs phases bien trouvées comme :

Que ça m’book, on peut dire que j’suis surbooké, hey

J’aime pas faire la fête du tout, le passage à l’an 2000, gros j’l’aurais passé sur 2K

ou encore :

Même pas besoin de mettre les ops dans l’coffre, ils s’mettent tous seuls
Ils veulent faire le trajet avec nous

Bah oui

Le second titre reprend la logique du premier morceau avec cette fois-ci une prod plus trap pour accompagner les bars du MC et une cadence plus énergique. On notera cette fois-ci la boucle de l’instru qui rappelle le bruit d’un sonar (la pieuvre; le kraken … vous l’avez !?), ainsi qu’un beatswitch très smooth, qui vient ajouter une cohérence bienvenue à la tracklist.

Joue la comme

Le dernier morceau recel une surprise, un featuring avec le rappeur Infinit, ce qui vient conforter le caractère très complet du projet. Sur une prod trap aux accents new west coast les deux mcs s’échange des punchlines à grands coups de couplets interposés, de jeux de mots et de phases à la fois aiguisés et enjoués. Une très belle façon de clôturer le projet en beauté.

Karim Fitness, j’arrive full malveillance 

Très drôle, surtout quand on sait qu’Infinit s’appelle Karim

Conclusion

La pieuvre‘ est un EP de bonne facture, très “durable”, qui s’apprécie de plus en plus au fur et à mesure des réécoutes. On appréciera l’aspect chronologique de la tracklist avec des sonorités de plus en plus moderne et la plume singulière de H jeune crack. En outre, loin d’être une simple playlist ou un EP expérimentale de transition, cet opus constitue un véritable projet indépendant qui s’apparente à un spin-off de choix dans la discographie des deux artistes. Dès lors, il ne reste plus qu’à attendre impatiemment le featuring avec Alpha Wann, qui, j’en suis persuadé, ne saurais tarder.

Enjoy and stayed tune

Daniil Oaksson

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
DRAKE VS KENDRICK, RÉSUMÉ DU BEEF
Pourquoi et comment la musique électronique a-t-elle pris une place aussi importante dans le rap ?
Actu du mois de mai