Start It

playboi-carti-son-album-whole-lotta-red-pour-le-25-decembre-649

Playboi Carti : Aux Frontières du Punk, Une Révolution Sombre dans le Rap

Que vous soyez un fan inconditionnel de rap ou simplement un auditeur occasionnel, le nom de Playboi Carti ne vous est probablement pas étranger. En quelques années seulement, Carti a su s’imposer dans le milieu du hip-hop, apportant une nouvelle vague d’innovation et de fraîcheur. Avec son label Opium, il repousse les limites de la musique et de la culture. Revenons sur le parcours fascinant de ce jeune prodige du rap.

Les Débuts de Carti : Un Talent Précoce

Playboi Carti, de son vrai nom Jordan Terrell Carter, est né le 13 septembre 1996 à AtlantaGéorgie. Élevé dans une ambiance musicale éclectique, Carti a rapidement développé un amour pour le rap, se forgeant un style unique dès son plus jeune âge. À l’adolescence, il commence à rapper sous différents pseudonymes comme Sir Cartier, mais c’est en tant que Playboi Carti qu’il trouve son véritable alter ego artistique.

Les Albums de Carti : “Playboi Carti” (2017) :

Sa première mixtape est une collection de morceaux minimalistes, caractérisée par son flow hypnotique et des beats trap. Elle inclut des hits comme “Magnolia” et “wokeuplikethis*”, qui ont solidifié sa réputation. Malgré l’absence d’une grande diversité thématique, l’album brille par son “excès de swag” et ses moments où Carti découvre un flow captivant. Des morceaux comme “Magnolia” et “Half & Half” illustrent bien cette approche minimaliste mais efficace, où les rimes simples et répétitives s’ancrent facilement dans l’esprit de l’auditeur.

“Die Lit” (2018) :

Ce premier album studio de Carti est une célébration de la vie nocturne et de l’excès. Avec des productions de Pierre Bourne, il mêle des sons expérimentaux à des rythmes captivants, créant un univers sonore unique. “Die Lit” est marqué par des rythmes trap entraînants, des basses lourdes et des mélodies répétitives.

La production de Pierre Bourne apporte une dimension mélodique et expérimentale, tout en restant fidèle aux racines de la trap. Carti utilise un flow saccadé et répétitif, parfois presque hypnotique. Sa livraison est souvent minimale, se concentrant sur l’ambiance et le rythme plutôt que sur la complexité lyrique. Les paroles de Carti sur “Die Lit” sont typiques du genre trap, avec des références fréquentes à la fête, la richesse, les relations amoureuses et la célébrité. Cependant, il y a une sensation de nonchalance et de spontanéité qui donne à l’album une atmosphère unique.

L’album comprend des collaborations avec des artistes comme Lil Uzi VertTravis ScottNicki Minaj et Young Thug, apportant une diversité dans le style et le contenu. “Shoota” (avec Lil Uzi Vert), “R.I.P.”, et “Love Hurts” (avec Travis Scott) sont particulièrement remarquables pour leur production innovante et leur impact culture.

“Whole Lotta Red” (2020) :

Avec cet album, Carti prend un virage audacieux, incorporant des éléments de punk et de rock. C’est une exploration plus profonde de son alter ego vampirique et de son identité artistique. “Whole Lotta Red” se distingue par son énergie brute et son orientation vers le punk et le rock, tout en gardant des éléments de trap. L’album expérimente avec des sons plus agressifs et des rythmes rapides. Carti adopte un style vocal plus agressif et énergique, souvent en contraste avec ses travaux précédents.

Sa voix est plus haute, avec des cris et des grognements qui ajoutent à l’intensité de l’album. Les paroles abordent des thèmes de célébrité, de luttes personnelles, de relations, et de la culture de la fête. Il y a une sensibilité plus sombre et plus introspective par rapport aux œuvres antérieures de Carti. Des artistes comme Kanye WestKid Cudi, et Future figurent sur l’album, apportant une diversité de sonorités.“Rockstar Made”“Go2DaMoon” (avec Kanye West), et “M3tamorphosis” (avec Kid Cudi) sont des exemples de l’approche innovante de Carti sur cet album.

Malgré les avis partagés, “Whole Lotta Red” a eu un impact indéniable sur le rap, influençant les tendances vers une fusion plus grande du hip-hop avec le punk et le rock.

Opium : Plus qu’un Label, un Mouvement

En 2018Carti fonde Opium, son propre label, marquant une nouvelle étape dans sa carrière. Opium n’est pas seulement un label, c’est le reflet de la vision artistique de Carti, un espace où l’expérimentation et l’innovation sont les maîtres-mots. Le label attire rapidement des talents divers, contribuant à redéfinir le paysage du rap moderne comme par exemple Ken Carson ou encore Destroy Lonely. Au-delà de sa musique, Playboi Carti a eu un impact significatif sur la culture jeune. Il représente une génération qui n’a pas peur de repousser les limites, que ce soit dans la musique ou la mode. Carti a réellement lancé une mode sur les réseaux sociaux par le biais de son label Opium.

Le Style Vestimentaire : Une Extension de Son Art/

Playboi Carti n’est pas seulement un rappeur ; il est aussi une icône de la mode. Son style vestimentaire, très sombre avec des marques comme Rick OwensAlyx ou encore Balenciaga, est audacieux et expérimental. Carti brise les normes de la mode hip-hop avec des choix qui vont des pièces de haute couture aux tenues de scène extravagantes. Ses apparitions publiques sont souvent des déclarations de mode, où il fusionne streetwear et éléments plus avant-gardistes.

L’Épopée Continue

L’interprète de Sky ou encore Magnolia a toujours été très mystérieux que ce soit sur ses réseaux sociaux ( il n’est quasi jamais actif ), ou encore lors de ses concerts. Lorsqu’il refait surface, c’est le signe qu’il va drop un nouvel album ou bien troller ses fans…

En effet, le jeune rappeur d’Atlanta avait posté une photo d’une cover sur instagram le 24 décembre 2022, depuis plus de nouvelles. Depuis l’annonce de sa tournée mondiale « Antagonist », au côté de Ken CarsonHomixide Gang et Destroy Lonely qui sont membres de son label Opium, les fans s’emballent.

D’après des rumeurs, le tout dernier album de Carti« Music » devrait sortir avant la fin de sa tournée soit en fin d’année. Celui-ci étant de passage à Paris le 2 décembre à l’Accor Arena, peut-être aurons-nous déjà droit à l’album tant attendu.

À bientôt pour de nouvelles explorations sonores 🔊 

Maceo GERMAIN

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Vald, comment sortir de la prison du succès ?
L’histoire d’Aphex Twin
L’AFRO OU LES TRESSES À LA CIGALE, LE CONCERT DE LA CONSÉCRATION