Start It

Aphex Twin logo

L’histoire d’Aphex Twin

Richard David James, mieux connu sous son nom de scène Aphex Twin, est une figure énigmatique et incontournable de la musique électronique actuelle. Producteur, compositeur et DJ originaire de Cornouailles, en Angleterre, il a révolutionné la scène techno et ambient au cours des trois dernières décennies. Plongeons ainsi dans l’univers de l’enfant terrible de la musique électronique.

SON ENFANCE :

Richard D. James est né le 18 août 1971 en Irlande et est issu d’une famille modeste. Son enfance semble être tout à fait normale et heureuse, malgré le fait qu’Aphex Twin lui-même se déclara comme « juste un gamin irritant, menteur et dégingandé de Cornouailles qui aurait dû être enfermé dans un centre de détention pour jeunes délinquants ». Sa passion pour la musique est née durant son adolescence, en commençant à jouer avec les pianos familiaux et en démontant les synthétiseurs qu’il pouvait trouver. C’est alors de cette manière que Richard comprend qu’il veut allier musique et électronique.

LES DEBUTS DE SA CARRIERE :

La carrière d’Aphex Twin débute en duo avec son ami Tom Midleton, créant le groupe « The Aphex Twin ». Inspirés par des artistes comme Kraftwerk et The KLF, ils commencent à composer ses propres morceaux sur un synthétiseur Casio. En 1989, ils sortent leur premier projet, “Analogue Bubblebath“, sur le label Mighty Force Records. C’est alors que Tom Midleton décide de se retirer du duo, laissant ainsi Richard seul sous le nom d’Aphex Twin. Au début des années 90, Aphex Twin s’impose comme un pionnier de l’acid techno, un genre dérivé de la techno caractérisée par des sonorités acides et distordues. Il sort plusieurs EPs sous divers pseudonymes, dont AFX et Polygon Window, sur des labels comme Rephlex Records, qu’il cofonde en 1991.

Mais c’est bel et bien en 1992 que sa carrière prend un tournant, avec son projet « Selected Ambient Works 85-92 », une compilation de morceaux ambient ayant reçu un fort succès critique et commercial à son époque.

UN ARTISTE A L’ETAT PUR :

Aphex Twin peut-être vu comme un électron libre de la musique. En effet, l’artiste est particulièrement connu pour son caractère iconoclaste et son désir de liberté artistique. Sa discographie nous fait explorer une multitude de styles, de l’ambiant à l’IDM Intelligent Dance Music), en passant par la techno et le breakbeat. Refusant de se plier aux diktats de l’industrie musicale, Aphex Twin crée son propre label, Rephlex Records, afin de conserver un contrôle total sur sa production. Il sort ses albums de manière indépendante, souvent sous des pseudonymes différents, brouillant les pistes et cultivant le mystère autour de sa personne.

Mais Aphex Twin n’est pas seulement un innovateur musical, il est également un pionnier de l’art numérique. Ses clips vidéo, souvent réalisés par lui-même, sont des œuvres d’art à part entière, explorant des thèmes comme la technologie, la distorsion de la réalité et l’aliénation. Son esthétique dérangée et hypnotique renforce le mystère et la bizarrerie de son univers musical.

Et toutes ses œuvres plus énigmatiques les unes que les autres ne trouveront jamais réellement de sens commun, car Richard refuse toute interview ou mondanité. Selon lui, la musique électronique n’a pas besoin d’être discutée (« The nature of electronic music is not meant to be talked about. »)

Aujourd’hui, Aphex Twin continue d’explorer de nouveaux territoires sonores, toujours à la recherche de l’innovation et de la transgression. Sa musique, intemporelle et audacieuse, continue de fasciner et d’inspirer les amateurs de musique électronique du monde entier.

Nos titres préférés de l’artiste :

Vordhosbn” (un exemple de créativité en termes de drums)

Alberto Balsalm” (son titre le plus iconique, nous introduisant bien à son univers hypnotique et entêtant) 

Come To Daddy – Pappy Mix“(un morceau plein de distorsion représentant bien sa facette torturée et pleine de folie).

Enjoy and stay tuned !!

Léo Szczek

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Vald, comment sortir de la prison du succès ?
L’histoire d’Aphex Twin
L’AFRO OU LES TRESSES À LA CIGALE, LE CONCERT DE LA CONSÉCRATION