Vendredi dernier, Marion et Florent était au Krakatoa pour le concert ‘Fair : le Tour’ mettant en scène trois groupes Français : Pandore, KillASon et les Naive New Beaters et on vous raconte tout sur le blog !

20.30

La soirée commence avec le groupe Pandore, nouveau groupe du Bordelais Stéphane Mourgues.

Le batteur, le guitariste, le bassiste et la sublime chanteuse Gaelle se mettent en place sur scène. La langue de Molière résonne alors et se retrouve mise à l’honneur au fil de leurs chansons plutôt équivoques et intrigantes dans une salle pleine du Krakatoa.

Les premiers morceaux sont très pop et nous projettent rapidement sur la route des vacances avec nos amis. Les morceaux suivants sont plus portés électro et les mélodies deviennent mystérieuses et énigmatiques. Plus leur prestation avance et plus Pandore réussit à nous plonger dans un univers inquiétant qui nous ensorcelle grâce à la voix envoûtante de Gaelle et l’harmonie parfaite qu’elle forme avec le reste du groupe.

On vous laisse écouter et découvrir ce groupe avec un extrait de leur premier EP qui sortira le 24 mars (avec la voix de Notreb Cécé).

https://www.facebook.com/pg/projetpandore/videos/?ref=page_internal 

21.20

Le concert marque une pause et reprend dans un tout autre style avec KillASon jeune rappeur et danseur Français qui réveille la salle avec son univers hip-hop et ses flows parfaitement maîtrisés.

Ce génie du rythme aux multiples facettes réussit à faire danser le Krakatoa ce soir-là avec des titres comme ‘Shine’, ‘M.N.M.N.’ ou plus « loveur » comme il aime le dire avec ‘The Mind’s Eye’ de son album The Rize.

Les sonorités de KillASon nous renvoient directement aux rappeurs US de la West Coast comme Dr Dre ou Snoop Dogg et on oublie presque que KillAson est un Frenchie. Mais la force de l’artiste ne s’arrête pas là puisqu’il compose lui-même ses prods, ses chansons et ses paroles, ce qui se ressent nécessairement sur scène : les chorégraphies sont maîtrisées à la seconde près et malgré son énergie et son humour notable le travail se fait sentir.

L’artiste nous offre un vrai spectacle digne des rappeurs Américains, et réussit à hypnotiser et animer le public grâce à sa personnalité solaire, dans une salle pourtant remplie de fans des Naive New Beaters. Le pari est donc réussi pour ce jeune artiste et nous on écoute son album en boucle depuis le concert !

Nous vous invitons à écouter ci-dessous le titre ‘Shine’ extrait de son album The Rize pour découvrir ou redécouvrir cet artiste.

 

22.20

Le dernier et troisième groupe de la soirée fait son apparition et ce n’est pas des moindres. Les Naive New Beaters -habile mélange de rock, rap et musique électronique- font leur entrée avec leur folie habituelle qui les caractérise bien.

Pour la sortie de leur nouvel album A la folie, le groupe composé de Martin Luther BB King (guitariste), Eurobelix (machiniste et pianiste) et David Boring (chanteur du groupe), ne joue plus seul sur scène. Deux femmes –Audrey et Zoé– les accompagnent sur scène en tant que batteuse et bassiste/chanteuse et ce nouveau mélange des genres donne un nouveau souffle au groupe. En effet, le dernier album est beaucoup plus porté sur les relations Hommes-Femmes ce qui explique la présence des deux jeunes femmes sur scène.

Les tubes s’enchaînent et le public est ravi, ce melting-pot musical que nous propose les Naive New Beaters est toujours aussi plaisant et leurs danses chaloupées font sourire et rire aux éclats toute la salle. Et au final les Naive New Beaters c’est ça, un groupe qui insuffle un vent nouveau à la scène musicale Française (même s’ils chantent exclusivement en Anglais) et qui réussit à travers leurs titres tropicaux à nous délivrer leur groove pop que seuls eux réussissent à faire sans une once de prise de têtes !

Pour plus d’informations sur les Naive New Beaters nous avons eu la chance de les interviewer et l’interview sera bientôt disponible sur le site alors Stay Tuned !

 

Ecrit par Marion BARBINI.