Start It

ovo

Drake – “More Life”

Bientôt une semaine que le projet que Drake a appelé avec humilité une « playlist » sur le show radio de son label en partenariat avec la radio d’apple music (Beats1) « OVO Sound » est maintenant sorti.
Cette playlist qu’il voulait être « la soundtrack de nos vies » est longue de 22 chansons, un format peu habituel, entre mixtape et album, le projet n’est pas pensé pour rentrer dans le moule. Dans une période où personne ne semble se conformer aux codes établis de l’industrie, où un Future se permet de sortir deux albums en deux semaines, qui iront tout deux topper les charts des US.

Sur More Life, le natif de Toronto fait ce que bon lui semble, et sort son projet avec peu de communication, en l’annonçant à peine quelques jours avant sa sortie comme c’est de plus en plus le cas pour des artistes avec une fanbase importante et dans l’attente. Et ça marche: Drake, en plus de se placer numéro 1 des charts, selon le magasine Billboard est parti pour battre des records de streaming.
On a l’impression que dans sa communication, comme dans sa musique Drake a trouvé la formule magique et se contente de l’appliquer avec nonchalance.  Dans cette « playlist » le canadien se repose sur ses acquis en reprenant les sonorités qui l’ont assis au sommet du trône. Entre sons rythmés aux sonorités jamaïcaines/africanisant et morceaux plus « trap »  son choix d’instrumentales est toujours parfaitement trié sur le volet (notamment grâce à son producteur de génie Noah «40 » Shebib). Drake oscille alors entre chant et rap dans le style et les flows qui lui sont propres, sans forcer. Et s’en est presque frustrant tant il semble facile et naturel à l’artiste de OVO de sortir un projet d’une telle qualité en restant à un niveau rappelant son précédent opus « Views ».

En plus de ses nombreux morceaux solo qui fonctionnent, Drake sait également mettre en valeur ses invités : des artistes tels que Giggs relativement connu aux UK, mais qui manquait d’exposition Internationale, le couplet très réussi de Young Thug sur « Sacrifices » et l’association gagnante de Travis Scott et Quavo (des Migos) en sont les preuves indéniables.  On notera également l’apparition de Kanye West,  avec qui l’artiste de Toronto semble avoir enterré la hache de guerre suite au clash entre les deux rappeurs qui remonte à quelques mois.

Avec More Life, Drake survole avec aisance le paysage hip hop et pop, cruisant doucement au-dessus des nuages, en profitant de son avance confortable sur ses pairs artistes. Et même si on peut attendre plus de lui, on a les album qu’on mérite et c’est déjà un très bon album.

 

Par Manuel Moret

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Zeu, le prince des ténèbres
Les nominations des Grammy Awards 2022 dévoilées
Rowjay met définitivement Montréal sur la map