Start It

charles_aznavour_hospitalis_infection_annule_concert_geneve

Doit-on arrêter sa carrière de musicien à partir d’un certain âge ?

 

On aperçoit aujourd’hui un certain nombre d’artistes d’un âge « avancé » dans notre paysage musical. Evidemment la question à se poser n’est pas : « Ah bon ? Il est toujours vivant ? », mais plutôt : « Cet artiste ne devrait-il pas s’arrêter ? ».

C’est toujours une question récurrente que ce soit dans le milieu musical ou même cinématographique. Un artiste doit-il s’arrêter au sommet de son art au risque de décevoir ses fans, mais en laissant toutefois un souvenir impérissable dans leur mémoire. Ou alors doit-il continuer jusqu’au bout de sa vie au risque de ne plus plaire à son public ?

Certains artistes ont pour nombre d’entre nous, bercé notre enfance comme Charles Aznavour qui est l’auteur notamment d’un de ses titres le plus connu « Emmenez-moi ». Aujourd’hui âgé de 93 ans, le chanteur sort encore des chansons qui n’ont cependant pas la même qualité que par le passé. Il réalise aussi quelques concerts, comme au Palais des Congrès de Paris il y a deux ans. Les retours de ce concert étaient d’ailleurs très mitigés. Son public l’avait trouvé quelque peu affaibli, n’ayant plus la même puissance dans sa voix… Le chanteur n’a plus la même énergie que dans sa jeunesse et c’est normal mais c’est cette énergie qui est justement capitale pour emmener son auditoire au pays des merveilles.

Il en est de même pour un autre artiste qui lui, a 76 ans aujourd’hui. Il s’agit de Bob Dylan qui donne encore quelques concerts mais qui parait moins énergique qu’il y a quelques années.

Pour d’autres, au-delà de l’âge, c’est le texte qui devient incohérent. C’est souvent le rap qui est touché par l’incohérence. Les Booba, Eminem et consorts qui ont désormais dépassé la quarantaine, s’approchant même de la cinquantaine pour le second cité, continuent d’écrire des titres qui laissent perplexe. Booba continue à écrire des sons plutôt borderline pour un père de famille de 41 ans, évoquant notamment la sexualité où la violence. Un artiste se doit d’évoluer et il semble que le rappeur n’aille pas dans cette direction puisqu’il continue ses combats à distance contre d’autres cerveaux du milieu. Comme quoi, même en gagnant une dizaine de millions d’euros par an, on trouve toujours un moyen de s’amuser intelligemment pendant son temps libre.

Quant à Eminem il est très délicat de donner un avis objectif sur son dernier album beaucoup critiqué. Pour son retour, le « maître » a sorti une petite vingtaine de sons dont l’instrumentale et les featuring n’ont pas reçu l’accueil escompté par les fans. Il est vrai que le featuring avec Béyoncé, Ed Sheeran ou encore “Remind me”, qui utilise l’instrumentale de « I love Rock’n Roll » de Joan Jett laissent interrogateur sur la recherche personnelle de l’artiste sur cet album. Le ton n’est plus forcément le même que dans les albums précédents et il est, pour quelques titres, difficile de reconnaître sa voix. On est donc en droit de se demander si le rappeur s’est renouvelé, a évolué, ou s’il ne s’est tout simplement pas perdu en chemin.

https://www.youtube.com/watch?v=Ciop_qSfGSQ&list=RDCiop_qSfGSQ

Cependant, quand certains ne savent ni évoluer ni arrêter d’autres en sont capables. C’est le cas de NTM qui, formé en 1990 a décidé de s’arrêter après 8 ans de collaboration afin de monter des projets plus personnels. Le groupe a certes décidé de remettre ça avec une tournée et un nouvel album, mais cela ressemble plus à de la nostalgie et au souhait de surprendre son ancien public qu’à un retour purement définitif sur le devant de la scène sachant que JoeyStarr et Kool Shen ont pratiqué d’autres activités ces dernières années. (JoeyStarr est devenu acteur notamment)

On a un bel exemple d’évolution avec Julian Casablancas, anciennement chanteur des Strokes et maintenant chanteur du groupe The Voidz. Il avait décidé d’arrêter il y a quelques années afin de reprendre une carrière solo, alors que le groupe rencontrait un succès énorme dans le monde entier. Puis, plus récemment il a créé un nouveau groupe The Voidz, qui ne ressemble en rien musicalement à son groupe précédent même si sa voix est reconnaissable parmi des millions.

Il est donc très délicat, face à ces exemples d’artistes d’exprimer notre souhait de les voir arrêter ou continuer. Il faut se rendre cependant à l’évidence… Certains ont le talent et l’énergie pour le faire, d’autres n’ont soit pas l’imagination pour se renouveler, soit plus l’énergie pour le faire.

C’est finalement quand l’énergie et l’imagination sont épuisées qu’il faut savoir dire stop, puis s’en aller dignement se reposer.

 

Kléber Rasle

 

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Captaine Roshi: De serpent à dragon
Jul annonce la sortie de son nouvel album “Indépendance”
Raska dévoile la “Big Santa Tape”