Start It

083398-003-A_2465325

[LIVE REPORT] Folamour nous rend fous d’amour pour la Saint Valentin

Folamour. Ce nom vous est peut être familier, c’est normal puisque c’est LE producteur français de house le plus en vogue en ce moment. Lyonnais d’origine, il est connu pour ses productions groovy et funk. Nous étions donc impatients de découvrir ce poids lourd de la house à la française.

Le rendez-vous était fixé à l’Iboat ce jeudi soir pour un set de 2 heures. Nous arrivons pour la première partie La Mouette, qui nous a offert un warm-up de qualité alliant des tracks house puissantes à des morceaux plus groovys. Le set parfait pour nous mettre dans l’ambiance de ce qui va être l’un des sets de house les plus aboutis.

Folamour, bob fixé sur la tête, barbe en place et tenue décomplexée commence enfin son set.

Tout est maitrisé, de la transition aux tracks elles-mêmes, tout y était. Il a su nous envoûter dans cette calle bondée où cohabitaient fans de house et fêtards de la semaine.

Aucune pause pour nous, nous enchainions les pas de danse aux sons des mélodies de Folamour. Le public était déchainé, tout comme nous. Peut être un peu trop même… Nous noterons tout de même une tendance aux adolescents bordelais, dont la plupart étaient venus en couple en cette soirée de Saint Valentin, et dont la politesse laissait à désirer. Il est quand même relativement dérangeant qu’un set de house prenne des airs de pogo dans le public parce que certains préfèrent lutter pour se trouver devant la scène plutôt que de profiter pleinement de la musique… Mais le public n’enlève au rien à la prestation qui nous est offerte : un vrai set de house comme il en existe peu en ce moment. Nous étions ravis d’assister à ce grand moment de celui qui deviendra peut être la relève de la french TOUCH. 

L’artiste trouve tout de même le moyen de nous faire voyager avec des mélodies variées aux airs africains et brésiliens. De quoi nous faire bouger toute la nuit !

Il choisit de marquer la fin qui s’annonce avec des classiques qui nous font maintenant chanter. Qui dirait non à un bon I’m Coming Out de Diana Ross ou Gimme! Gimme! Gimme! de Abba à 4h du matin ? Surement pas nous.

Nous restons tout de même déçus que, pendant un set de plus de 2h l’artiste ne nous ait fait profité que de si peu de tracks de sa production…

Pour finir, il cloture sa prestation par une track d’un univers assez différent des sons que nous avions pu entendre jusque là qui est une track de rap français old school. C’est ainsi que nous redécouvrons le groupe 113 avec le titre Jackpot 2000.

Cette soirée a été cloturée par MarcBianco, signé sur le même label FHUO records que Folamour. Dans la lignée du set groovy de Folamour, Marc nous a offert un set encore plus punchy, une house encore plus profonde, presque underground pour satisfaire les oreilles de tous !

Fanny et Mathieu

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Top 5 des compilations de 2022
Jersey Drill : Le nouveau genre favori de l’underground
Le grand retour de Kendrick Lamar