Natif de Kingston en Jamaïque, Jo Mersa Marley est le fils aîné de Stephen Marley et donc le petit-fils de Bob Marley. Il a toujours côtoyé le milieu de la musique et se produisait déjà sur scène aux côtés de son père et de son oncle Ziggy Marley à l’âge de quatre ans. Héritier du sang et de “l’image Marley”, il a su se distinguer en tant qu’artiste individuel tout en poursuivant l’héritage musical de Bobby.

 

Il est 20h45 lorsque nous franchissons les portes de la Rock School Barbey et Pierre Nesta, qui est en première partie de ce concert, a déjà entamé sa prestation. A notre arrivée, nous sommes surpris d’observer que le show se déroulera dans la petite salle de la Rock School mais nous nous apercevons très vite que c’est un mal pour un bien puisque ce sera l’occasion de vivre un live d’autant plus convivial et intimiste. Seul sur scène et guitare en mains, Pierre Nesta s’apprête à nous envahir de good vibes avec son reggae bluesy et sa voix haut perchée. Après avoir voyagé aux quatre coins du globe et avoir notamment fait escale en Jamaïque pour y enregistrer un album, Pierre Nesta a su séduire les plus grands événements Reggae européens comme le Reggae Sun Ska ou le Rototom Sunsplash aux côtés d’icônes de la scène internationale reggae comme Pablo Moses, Groundation ou encore Inna de Yard

A notre arrivée, la salle est loin d’être pleine mais nous observons que le peu de personnes qui sont présentes sont des fidèles ou des adeptes du reggae. Entre une multitude de dreadmans, de trentenaires puristes du style ou de quelques curieux, le public se chauffe doucement et commence à se dandiner. Avec son chien qui déambule dans la foule, Pierre entame une session de beatbox/guitare/chant et séduit la majorité du public dans un rythme à la fois décalé, surprenant mais envoûtant.

Il enchaîne les sons pendant une quarantaine de minutes et fait ensuite une pause pour se confier au public. Il évoque le fait que cela fait longtemps qu’il évolue sur la scène reggae française, il rappelle l’origine de son nom “Pierre Nesta car Robert Nesta Marley” et annonce que son nouveau clip “New Day” (extrait de son album “Voyageur”) sortira le lendemain. Après nous avoir  fait une prestation conviviale et de qualité grâce à la proximité qu’il entretient avec son public, Pierre Nesta termine sur une reprise de “One Love” et “Three Little Birds” de Bobby qui séduisent toutes deux le public à l’unanimité.

Nous avons ensuite le droit à une entracte qui permet au public de prendre un peu l’air avant l’arrivée de celui que tout le monde attend. Mais Jo Mersa Marley et son crew ayant raté leur avion, ils sont arrivés à la Rock School aux alentours de 20h45 pour assurer leur show. Heureusement, avec seulement 30 minutes d’attente entre les deux artistes, le public n’y voit que du feu et lorsqu’il aperçoit les artistes monter sur scène, il reprend vite place.

Le batteur et le bassiste de Jo entament une introduction en duo en attendant Jo Mersa Marley qui monte sur scène après quelques instants en saluant chaleureusement le public bordelais. Même s’ils ont eu quelques galères sur leur trajet, Jo Mersa et son crew sont bel et bien présent à la Rock School et ils sont bien décidés à inonder le public de good vibes !

Dès le deuxième son, Jo Mersa fait une reprise de “Three Little Birds” qui plonge directement le public dans une ambiance chaleureuse et conviviale, celle de Jo.

 

Par la suite, Jo nous confie que la prochaine chanson parle d’une histoire personnelle, une histoire de coeur qui lui est chère … Les tracks s’enchaînent et le public semble de plus en plus séduit. Quand retentissent les premières notes de ses titres phares “Burn It Down” et “Hurting Inside”, le public, a priori fin connaisseur, skank et profite pleinement des good vibes dégagées par ces sons. Notons que le batteur de Jo se fait remarquer par sa justesse et sa précision.


Pour terminer leur live, Jo Mersa Marley et son crew enchaînent les reprises de Bobby telles que “Redemption Song”, “One Love” ou “Could you be loved” qui durent un certain temps grâce au public qui y adhère tout particulièrement. Les artistes saluent le public, le remercient et rentrent en backstages. Dans la foule, nous entendons quelques personnes dire qu’elles auraient apprécié un rappel ou deux mais cela n’enlève en rien la qualité de la prestation à laquelle nous venons d’assister.

En bref, nous avons vécu un concert reggae surprenant et convivial ne serait-ce que par la disposition de la salle. Même si Jo peut avoir une certaine pression sur les épaules due au fait qu’il soit vite assimilé à son grand-père, il a honoré comme il se doit l’héritage Marley ce soir ! Après avoir assisté à une première partie progressive et originale réalisée par Pierre Nesta, nous avons pu vivre un moment de convivialité et de partage grâce à la prestation de qualité de Jo Mersa Marley et les good vibes qui s’en dégagent.

 

Merci à Yvbéric Agency et Music’Action pour l’organisation de cette soirée full reggae qui fut une réussite !

 

 

Alexis & Martin.