Start It

gj3

[LIVE REPORT] Génial Au Japon, la Release Party bordelaise.

Nous arrivons au Krakatoa à 19h30, le temps de prendre un croque-monsieur et une bière et la soirée commence. Cette soirée, ou plutôt cette Release Party, pour fêter la sortie du premier album du groupe féminin bordelais Génial Au Japon est placée sous le thème des duos.

A 20h, Pénélope entre sur scène. Les deux garçons sont accompagnés de deux guitares, un synthé et d’autres instruments électroniques. Contrairement à ce que nous pouvions nous attendre, la mélodie principale n’est pas exécutée au synthé, mais à la guitare. Ils chantent en anglais devant une salle encore peu remplie. Leur style est assez doux. Si à certains moments cela nous fait penser à de la pop folk un peu onirique comme SYML, un autre titre se rapprochera plus d’une pop rock années 70. Ou comme ils le décrivent si bien sur leur page Facebook « musique de station balnéaire abandonnée ». Le duo nous surprend avec leur titre “We are fine et ses paroles décalées ! Le public chante le refrain avec plaisir installant une ambiance conviviale. Ce titre sera disponible sur leur prochain album qu’ils enregistrent en novembre. Et on a hâte de l’écouter ! Après une dizaine de morceaux interprétés, Pénélope, membre du Collectif du Fennec, quitte la scène. Leur manager passe au début du rangement avec un panneau « Changement de plateau » accompagné d’une petite danse, la touche fun qui ne passe pas inaperçue ! 

Nous sortons prendre l’air une quinzaine de minutes, nous croisons, mélangés au public, les artistes. Car cette soirée est en quelque sorte familiale, intimiste, les amis et la famille des différents groupes n’ont pas hésité à faire le déplacement. 


A 20h45, le concert reprend. Nous sommes devant The George Kaplan Conspiracy. Une centaine de personnes est actuellement présente. Le guitariste est le même que celui de Pénélope. Les titres sont beaucoup plus instrumentaux que ceux du groupe précédent. Les percussions sont pré-enregistrées, une basse, une guitare et un synthé, et les musiciens nous font voyager et surtout danser pendant 45 minutes ! Notre petit coup de cœur se porte sur “Ninja” un titre de leur album Recollected Memories sorti en 2019 dont ils ont fait un medley avec “Veridis Quo” des Daft Punk pendant leur show. Une prestation qui a eu son effet sur le public, impossible de tenir en place ! Les sonorités sont électro-pop, parfois un peu funk. Si dans leur album nous pouvons retrouver certaines influences comme Arctic Monkeys, sur scène, rien à voir. Les morceaux sont beaucoup plus rythmés, la salle danse, le public est heureux, les artistes également, que demander de plus ? The George Kaplan Conspiracy a réellement été une très belle découverte et on attend la suite avec impatience ! 


Après un second « Changement de plateau » et 15 minutes de pause, nous repartons dans la salle pour voir le duo tant attendu, Génial Au Japon. La salle est remplie pour le début du concert sur Ame Ni Mo Makezu, premier morceau de leur premier album Imanust, un titre insolite nous invitant dans un voyage japonais guidé par la voix de Google Traduction. Les deux artistes sont sur deux scènes surélevées, se faisant face. Entre elles, une grande figurine de chat japonais, pour toujours garder cette touche japonaise. Entre guitare, synthé et instruments électroniques, elles font à deux le travail d’un groupe de quatre musiciens ! Après Be No One, le troisième titre du concert, Blandine, émue, ne peut pas s’empêcher de faire quelques remerciements à toutes les personnes qui les ont soutenues et accompagnées pour la sortie de l’album. On ressent toute la complicité du duo et leur plaisir de jouer au Krakatoa ce jeudi soir. 

Puisque c’est leur Release Party, elles décident de faire venir Maud Elisa, la chanteuse du Prince Miiaou, pour les accompagner au xylophone sur In Between, titre phare de leur EP éponyme. Puis Mathieu de Pénélope les accompagne aux percussions pour San Francisco. Enfin, les duos de Pénélope et du Prince Miiaou montent sur scène avec des maracasses. Les musiciennes en donnent également à quelques chanceux du public (dont nous !). C’est d’une certaine façon tous ensemble, la salle et les artistes, que nous jouons La Peur.
Génial Au Japon nous dit « au revoir » avec The Other Side, premier single d’Imanust. Leur prestation aura duré 45 minutes, nous en aurions peut-être voulu plus, mais il faut du temps pour la découverte des trois autres groupes. 


A 22h45, après avoir échanger quelques mots avec Génial Au Japon au merchandising, nous allons voir le Prince Miiaou. Ce duo, composé d’un batteur-pianiste et d’une chanteuse-guitariste, est bien plus rock que les groupes précédents. La salle s’est malheureusement un peu vidée, mais cela ne fait pas baisser l’énergie de Maud. Elle ne tient pas en place, sa voix nous transperce, transmet facilement une émotion. Elle nous confie que ce concert est peut-être la fin du projet après plusieurs années d’existence. Les petites touchent d’humour de la chanteuse instaure une réelle complicité avec le public. Ils nous jouent des morceaux de différents albums : “Turn me off” du troisième opus, par exemple, avec un début à la flûte. Ils interprètent également des titres de leur dernier album de 2018, Victoire, comme “Tied Up” ou “Poisson”. Sur cette dernière, nous pouvions tout simplement fermer les yeux et nous laisser bercer, transporter par les rythmes et la mélodie de la chanson. Il est 23h30 lorsque ce dernier duo clôt la soirée. 

En sortant de la salle, nous avons la chance de parler et plaisanter avec les musiciens. Et c’est pour cela que le Krakatoa est une salle unique. Elle est intimiste, nous pouvons facilement ressentir la proximité entre le public et les artistes. La Release Party de Génial Au Japon a donc été une réelle réussite. Entre découverte, partage et émotions, nous avons pu profiter d’une soirée riche en talent et nous rentrons chez nous des mélodies plein les oreilles et certainement de nouveaux titres à rajouter à notre playlist préférée !

N’hésitez pas à aller lire l’interview de Génial Au Japon que nous avons eu la chance de faire quelques jours avant le concert :

[Interview] Génial au Japon : la rencontre explosive d’une instrumentale électronique et du rock

Enjoy & Stay Tuned.

Maïlys Moulin & Emilie Caradec

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Zeu, le prince des ténèbres
Les nominations des Grammy Awards 2022 dévoilées
Rowjay met définitivement Montréal sur la map