Ce vendredi 22 novembre 2019, la Rockschool Barbey invitait A2H pour un concert qui s’annonçait être inoubliable. Après avoir sorti sa réédition Seulement l’amour le 27 septembre dernier, le rappeur partait en tournée, posant ainsi sa guitare et une grande dose de “love” à Bordeaux. 

Nous arrivons aux alentours de 20h30, le public commence à rentrer doucement dans la petite salle de la Rockschool Barbey, laissant présager un concert aux ambiances intimes et familiales. Le premier à monter sur scène est un rappeur connu de la scène bordelaise : Lexpa. Suite à un mix d’introduction de son Dj, le rappeur arrive sur un morceau très abrupt et rap conscient. Malgré le contraste entre son rap et la musique assez chaude proposée par A2H, le public répond présent et se laisse envoûter par la performance du rappeur, accompagné sur scène par Junior (un jeune rappeur bordelais lui aussi). 

Nous sommes agréablement surpris par la qualité de la performance de cette première partie. En effet, lorsqu’il entame son morceau Insomnie, il est rejoint sur scène par une jeune danseuse. Ses pas répondent à la puissance de ce morceau, froid, brut et détonnant. Pendant 3 minutes, le temps semble s’être arrêté dans la salle : le public est touché et ému par cette performance artistique, et applaudit longuement et chaleureusement à cette parenthèse. 

L’ambiance redevient un peu plus légère lorsque vient le tour du solo de Junior : une ode au sexe et à l’amour, ne tombant jamais dans le grossier, et qui transporte le public vers ce que proposera A2H un peu plus tard dans la soirée. Les fans des deux rappeurs bordelais portent la salle, et on semble réellement assister à une prestation en famille. Cette première partie se finira sur un morceau assez trap. Comme il le dit lui même, “je suis plus qu’un rappeur, j’suis artiste” : Lexpa est capable de manier différents styles de rap, ne le cloisonnant pas dans un seul registre. Après avoir “pull up” le morceau, le public entame son premier pogo, et est enfin prêt à accueillir A2H

Il est 21h50 lorsque le rappeur de Melun arrive sur scène, accompagné des Players, un groupe composé d’un batteur et d’un claviériste. La salle, déjà conquise par la première partie, est fin prête à écouter l’histoire d’amour que va lui conter A2H. Effectivement, ce dernier voit sa prestation comme une véritable confession intime, qui s’entame avec les préliminaires avec son morceau Zizi vengeur. Le public entonne en chœur le morceau à la fois mélancolique, mêlé d’une dose d’humour propre au rappeur. Le ton est donné, les préliminaires ont commencé. A2H en profite pour faire un discours fort sur le consentement à destination des hommes en guise d’introduction à Moitié-moitié. Introduction fortement applaudie par toute la salle. La preuve que le public du rappeur comprend très bien ses textes pouvant sembler cru lors d’une toute première écoute, mais qui sont d’une beauté extrêmement touchante. 

Le rappeur et ses musiciens donnent tout sur scène et font de ce concert une véritable performance artistique et musicale comme on aimerait en voir plus souvent. Solos de guitare endiablés en plein milieu de la foule, danse… Le public est dévoué au message proposé ce soir. Il l’est d’autant plus lorsque A2H entame Nudes, puis Blues dans la foulée, laissant soin à la salle de chanter le premier couplet acapela. Cette première partie de concert fut emplie d’émotions et d’amour. 

Mais dorénavant, “les préliminaires sont terminés, il est temps que l’on baise” nous annonce le rappeur. L’électricité se fait ressentir lorsqu’il entame Secouer, un morceau aux rythmes Bailey funk brésilien. Le premier pogo se met en place et les première gouttes de sueur commencent à tomber. Cette deuxième partie est comme il l’avait décrite : intense et endiablée. A2H se mêle au public dans les pogos, nous offre des solos de guitares impressionnants, guitare derrière la tête comme une véritable rockstar. Il entame alors des morceaux de ses précédents albums, beaucoup plus rap, convenant aussi bien aux fans de la première heure qu’aux nouveaux amateurs. La salle est réellement conquise par ce concert. Comme pour la première partie, l’ambiance est réellement familiale et électrique, et on sent que Bordeaux est une ville qui compte pour le rappeur. 

Le concert se termine sur un rappel de Blues. Nous quittons la salle des étoiles pleins les yeux, et sommes dorénavant capable de confirmer aux plus sceptiques : “c’est plus que du rap, c’est du A2H

Enjoy & Stay Tuned.

Rémi Huchon & Iris Boyé