Start It

eminem

Le Clash entre Eminem et Nick Cannon continue 10 ans après

Histoire du Clash

Oui, aujourd’hui, on aborde un énième clash dans le monde du rap, ce qu’il y a de plus banal pensez-vous. Mais celui-ci a d’étonnant qu’il nous vient tout droit de l’autre coté de l’Atlantique et que, bien qu’il concerne des gros bonnets du rap US, il n’a pas encore fait parler de lui en France. On appelle à la barre Marshall Mathers aka Eminem et Nicholas Scott Cannon aka Nick Cannon. Eminem n’est plus à présenter mais pour ceux d’entre vous qui ne connaîtraient pas Nick Cannon c’est un rappeur, scénariste, acteur, présentateur, producteur de musique américain et également l’ex-mari de Mariah Carey et c’est ce détail qui nous intéresse. En effet, cette histoire, ravivée il y a quelques jours, ne date pas d’aujourd’hui, mais depuis maintenant plus de 10 ans. Petit retour en arrière : en 2009, Eminem sort The Warning où il s’attaque directement à son ex-copine qui n’est autre que … Mariah Carey et son copain du moment, un dénommé Nick Cannon. La guerre est alors déclarée.

Le clash ! 

Service d’Eminem

Le décor est planté, il est temps de passer aux choses intéressantes. Que s’est-il passé vendredi dernier pour que le clash soit remis au goût du jour ? Eminem semble n’avoir toujours pas digéré l’affaire et a profité d’un de ses passages sur l’album de Fat Joe, “Family Ties”, pour lâcher une petite dédicace à Nick dans le morceau “Lord Above“. «Fool, quit, you not gon’do shit. I let her chop my balls off too ‘fore I lost to you, Nick”.

Retour de la part de Nick Cannon

Nick Cannon a de son coté décidé de ne pas répondre à cette attaque, estimant que cette querelle avait trop duré … C’est ce qu’on aurait voulu vous dire. À cette attaque, Nick Cannon a décidé de sortir un diss track (un son assez violent ayant pour but d’attaquer un autre rappeur) intitulé “The Invitation” où il a même invité Suge Knight, ancien boss du label Death Row, à poser sa voix alors que ce dernier est actuellement en prison pour meurtre. Dans ce morceau, Nick Cannon évoque une vidéo soit-disant détenu par l’ancien chauffeur d’Eminem : « J’ai entendu que ton chauffeur possédait une vidéo de toi faisant une fellation/Tu l’as payé pour ça/Qui est vraiment une baltringue maintenant ? ». On aurait pu s’attendre à une réponse cinglante de la part d’Eminem mais il a préféré communiquer via un simple tweet :

L’entrée d’un nouveau joueur

Le clash ne fait que commencer puisque de nouveaux protagonistes rentrent en jeu et ils ne sont pas des moindres. C’est notamment 50 Cent qui souhaitait apporter son soutien à son ami de toujours, Eminem, en postant mardi dernier une petite punch destinée à Nick sur son Instagram.

Les menaces de 50 Cent n’ont pas empêché Nick Cannon de sortir un second diss track contre Eminem, “Pray For Him“, où il accuse le rappeur d’avoir voté pour Trump mais surtout d’avoir perdu la côte auprès des jeunes, ce qui nous amène à notre analyse du côté de la rédaction. Faire le buzz en clashant est devenu une spécialité pour le rappeur de Détroit et sa popularité décroit. Recycler d’anciennes embrouilles leur permet de faire parler d’eux mais peut-être aussi d’apporter une certaine nostalgie dans l’univers du Rap US qui se voit actuellement dépasser par de nouvelles têtes et de nouveaux genres. Et ce ne sont pas les seuls à le faire, vous pouvez d’ailleurs faire un tour sur notre article “Chronik Rap #1 : Booba la clash affaire ? pour savoir comment le rappeur français Booba instrumentalise le clash. Et vous, vous en pensez quoi ? 

Enjoy & Stay Tuned. 

partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email
Vous aimerez aussi
Les artistes chantent l’égalité face au COVID-19
Le reggaeton à la conquête del mundo
Akon City, la ville à 6 milliards de dollars sera prête en 2030.