Start It

deluxe 1

DELUXE : Une explosion de bonheur

Le sentiment que je ressens en sortant de la salle est le même que celui perçu après avoir vu SebastiAn à l’Iboat : c’était ce à quoi je m’attendais. A l’inverse de SebastiAn où j’avais pu percevoir quelques petits défauts, ici, je n’en ai relevé aucun.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Deluxe est un groupe d’électro-pop originaire d’Aix-en-Provence, dans le sud de la France. Ils sont également connus pour leur célèbre logo, la moustache, qu’ils arborent fièrement sur scène.

La première partie est assurée par Youg, talentueux beatmaker parisien. Il arrive d’entrée à nous mettre dans une ambiance festive, sa musique se prêtait réellement à une soirée placée sous le signe de la joie. Visiblement peu habitué aux grandes salles, Youg nous propose un show de qualité et nous met en jambe avant d’attaquer le concert de Deluxe.

Tout y est : la scénographie, les costumes, l’éclairage … un feu d’artifice de bonheur !

Deluxe arrive sur fond de voix off les présentant les membres un par un, un grand moment.

Ils commencent en trombe avec un de leur tube My game qu’ils livrent brillamment avec une vraie version live, conçue spécialement pour cette tournée.

Les morceaux s’enchaînent avec une facilité déconcertante (ils en sont à plus de 300 dates), le show est donc maîtrisé à la perfection et est spectaculairement bien exécuté. On est rapidement captivé par les chorégraphies réalisées par les artistes pendant qu’ils jouent, par la voix si unique de la chanteuse LiliBoy mais aussi par la technique et le jeu de chacun. Les décors brillent, nos yeux aussi !

On sent d’entrée que le groupe souhaite nous faire partager leur bonheur d’être parmi nous. Ils souhaitent nous rendre acteurs de leur show, ce qui ne déplaît pas au public, toujours friand de ce genre de moment.

Deux grands moments resteront importants dans ce show. Le premier est celui où Pépé (le saxophoniste) nous transporte encore une fois dans un solo des plus explosifs mais cette fois-ci sur le dos d’un technicien, au milieu de la foule, permettant ainsi une réelle communion avec le public. C’est un moment unique car c’est ce qui fait la force de Deluxe : être proche de son public tout en garantissant une distance nécessaire à l’appréciation totale du concert.

Le deuxième moment très intéressant du concert est celui où, après un rappel des plus louables, le groupe décide de venir jouer au milieu du public, permettant ainsi une réelle fusion avec celui-ci. Le public est invité à s’asseoir, donnant un peu l’impression durant ce morceau acoustique, que Deluxe n’était là que pour une seule raison : faire plaisir à leurs fans. Ce moment, unique pour un groupe de cette envergure, est un instant privilégié que j’ai eu la chance de partager avec les autres spectateurs.

Tous les tubes de Deluxe ont été joués, de Daniel à Tall ground en passant par Pony. Pony étant joué presque comme un morceau club en live, avec des platines et quelques jolis scratch du batteur, mettant encore une fois en avant les multiples talents de l’équipe Deluxe.

Ce concert reste et restera dans les mémoires des spectateurs présents dans la salle ce vendredi soir, en témoignent les réactions que j’ai pu percevoir et entendre des spectateurs. Deluxe sait nous faire danser et nous faire ressentir des émotions uniques à coups d’interludes et de shows d’une puissance phénoménale. Plus de deux heures de show ce qui est plutôt rare pour un groupe de cette trempe …

Bref, je vous encourage à bien écouter leur nouvel album sorti ce week-end !

Enjoy & Stay Tuned

Mathieu Collard

partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email
Vous aimerez aussi
Du nouveau dans le clash Kanye West/ Taylor Swift
Playlist corona quarantine party
DELUXE : Une explosion de bonheur