Start It

festival test Pays Bas

Un festival test a été organisé aux Pays-Bas

Le gouvernement néerlandais a décidé d’organiser un festival de musique près d’Amsterdam le week-end du 20, 21 mars. Événement auquel tous les participants pouvaient se rendre à condition de montrer un test PCR négatif. Malgré un nouveau confinement au sein du pays, ils ont tout de même souhaité organiser cet événement afin d’évaluer la faisabilité et la dangerosité de ce genre de rassemblement.

C’est dans la ville de Biddinghuizen que le gouvernement a décidé d’organiser cet événement. Ce sont ces quelque 1500 Néerlandais qui ont eu la chance de danser et faire comme si la Covid-19 n’était qu’un vieux souvenir. Décision par ailleurs étrange quand on voit la situation dans le reste du pays, ” malgré le confinement appliqué dans le reste du pays en raison du Covid-19 ” distinction précisée par BBC News dans un reportage disponible sur YouTube.

Loin d’être la première expérience réalisée par les pouvoirs publics néerlandais, c’est le NL Times qui précise qu’après ce dernier essai pratique, le gouvernement pourra enfin statuer le fait d’une potentielle reprise des festivals cet été sans risque de cluster. C’était le septième et la dernière de cette série.

” Les visiteurs sont testés au préalable, et certains doivent se soumettre à un test antigénique supplémentaire avant d’entrer sur le site. Quiconque est testé positif au Covid-19 se voit refuser l’entrée. Les festivaliers sont ensuite divisés en trois groupes et équipés d’un appareil qui enregistre leurs mouvements et les moments de contact avec les autres. “

Beaucoup ont critiqué cette initiative en précisant que le nombre de cas positifs au Covid-19 avait augmenté de 25%. Ce qui n’a clairement pas empêché les fêtards de danser et profiter. ” Et alors, qu’est-ce que ça fait” voilà les mots d’une journaliste anglaise à une festivalière, qui lui rétorqua aussitôt ” C’est l’euphorie “. Cette euphorie leurs ont même fait oublié les masques qui pourtant étaient obligatoires à l’origine :

” Une fois que les festivaliers sont dans l’ambiance, qu’ils dansent et festoient les masques s’envolent en un rien de temps

Voilà le constat de l’infectiologue Andreas Voss qui était présent lors de cet événement. Toutefois, il précise encore une fois qu’ils étaient tous sans exception testés négatifs.

Ce festival a également fait parler de lui chez les plus éthiques d’entre nous. En effet, certains ont fait la remarque “que ces gens étaient considéré comme des cobayes“, seulement le professeur d’infectiologie a directement précisé que toutes ces personnes étaient consciente du risque d’une potentielle infection. Il a également précisé qu’avec les premières données qu’il a obtenues, le risque n’est pas plus grand que lorsque vous restez chez vous.

Alors, à quand la France se met-elle à ce genre d’expérimentation ?

Enjoy & Stay Tuned.

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Raska dévoile la “Big Santa Tape”
SEB : Youtubeur à rappeur, une carrière un peu trop facile ?
Zeu, le prince des ténèbres