Start It

disney

Disney en chanson

Si la musique entretient une relation quasi-indissociable avec le cinéma et que s’en est créé tout un écosystème autour, c’est que le producteur américain Walt Disney y est en partie pour quelque chose. Au XX e siècle, ce pionnier de l’animation a construit un monde au travers de ses films, sublimés par la bande sonore qui les accompagne. Ce patrimoine musical s’est par la suite élargi, lorsque les chansons Disney ont pris d’assaut le petit écran grâce à des téléfilms et des séries. La plupart d’entre elles sont devenues emblématiques ou cultes, en traversant les générations, avec de nombreux interprètes célèbres à présent. Start It s’est alors plongé dans cet univers féérique afin d’analyser la place qu’y occupe la musique.

Les prémices de la musique chez Disney

     L’histoire de la musique intégrée aux productions Disney commence en 1928 lorsque sort un court métrage intitulé Steamboat Willie. Par ce projet, Walt Disney marque la naissance du personnage et futur ambassadeur de sa firme : Mickey Mouse. Initialement muet, ce film bénéficiera d’une bande sonore synchronisée à sa sortie, devenant ainsi le premier du genre. Bien que dans cette utilisation de la musique, les chansons ne sont pas encore là, cela a néanmoins permis de poser les jalons des prochaines productions, où cette fois, elles seront omniprésentes.

Steamboat Willie

     En 1937, le film Blanche-Neige et les Sept Nains devient le premier long métrage animé à avoir un disque de bande originale, avec des titres comme Heigh-Ho ou Un jour mon prince viendra, malgré le fait que la toute première mention de B.O n’intervient qu’en 1940 sur le film Pinocchio. C’est dans cet élan que Walt Disney crée en 1949 la Walt Disney Music Company afin de produire et distribuer ses propres productions musicales ; s’en est suivie la naissance de plusieurs autres labels. Actuellement, ils sont regroupés dans l’ensemble Disney Music Group dont les musiques sont disponibles sur des services comme Amazon Prime Music ou bien le portail Disney Hub dans les pays anglo-saxons.

 “Music has always had a prominent part in all of our products from the early cartoon days. So much so, in fact, that I cannot think of the pictorial story without thinking about the complementary music that will fulfill it. There’s a terrific power to the music. The minute you put music behind these pictures, they have life and vitality they don’t get any other way.”

     Walt Disney meurt en 1966 et laisse derrière lui un empire musical grandissant. En 2021, plus d’une centaine de films d’animation Disney sont remplis de chansons, et c’est sans compter les titres des Disney Channel Original Movies et Series.

Des Classiques portés par la chanson

     De Blanche-Neige (1937)à Raya et le Dernier Dragon (2021) – dernier film en date-, en passant par l’ode à la musique classique, Fantasia (1940), les Classiques d’animation Disney n’ont de cesse de miser la chanson, car celle-ci est un véhicule émotionnel, mais aussi économique. Conscient de ces faits, les studios Disney ont pris un tournant vers la fin des années 80 pour redynamiser leur production, qui battait de l’aile depuis la disparition de leur fondateur. Une nouvelle politique visant à aborder la trame du film comme une comédie musicale s’est alors installée. Pour ce faire, des personnes familières au monde de Broadway, à l’instar du compositeur Alan Menken et du parolier Howard Ashman, sont sollicitées. On peut notamment retrouver ce duo sur La Petite Sirène (1987) ou encore Aladdin (1992).

AladdinPrince Ali

     Cette disposition de comédie musicale et la liste des personnages dans les films permettent de faire appel à plusieurs comédiens et artistes pour l’interprétation des chansons ; à cela s’ajoute la dimension internationale de Disney. En effet, les productions Disney sont traduites dans plus d’une quarantaine de langues après l’anglais- langue originale. Dans un souci de traduction et d’adaptation, la complexité du lip sync amène au rendu final des textes plus ou moins éloignées entre les versions. Par exemple, dans la version originale de Vaiana/Moana (2016), si l’acteur Dwayne Johnson prête sa voix au personnage de Maui pour interpréter You’re Welcome, dans la version française en revanche, on retrouve l’humoriste Anthony Kavanagh chantant Pour les hommes, le texte n’étant pas la traduction « exacte » de l’anglais, certaines paroles en sont même totalement différentes.

Dwayne JohnsonYou’re Welcome

Anthony KavanaghPour les hommes

     Il existe donc pléthore de chansons des long-métrages d’animation des studios Disney, amplifiées par les doublages qui en suivent. C’est là une des forces principales de ces Classique d’animation : susciter l’émotion dans plusieurs langues. Le succès planétaire de La Reine des neiges (2013) en est la parfaite illustration. Plus gros succès du cinéma d’animation (dépassé après par sa propre suite), la Reine Elsa d’Arendelle est venue détrôner Simba et Le Roi Lion (1995), pourtant emmenés par les compositions d’Elton John avec des titres phares comme Can You Feel the Love Tonight ou Hakuna Matata. Comment ? En grande partie grâce à sa chanson – Let It Go. D’abord interprétée par Idina Menzel en version originale, puis reprise par Anaïs Delva dans sa version française avec Libérée, délivrée, elle est au total traduite en 44 langues et dialectes de par le monde. Dans la B.O du film, on peut trouver par ailleurs une autre version anglophone chantée par Demi Lovato, titre également présent sur la version deluxe son album éponyme sorti en 2013, Demi. En somme, chacun peut obtenir la version qui lui plait.

Elton JohnCan You Feel the Love Tonight

Demi LovatoLet It Go

     Cependant, Disney ne s’est pas arrêté aux musiques qui accompagnent les projets sortant uniquement en salles. Et dans son expansion vers la télévision, il a pu compter sur des générations d’acteurs-chanteurs : les Disney Channel stars. Cet épisode a, par la suite, parfois été d’une grande aide pour les carrières de ces dernières dans la chanson.

Un tremplin pour sa carrière

     Créée en 1983, la chaîne de télévision Disney Channel constitue une nouvelle stratégie marketing de la Walt Disney Company. Si ses productions ne s’adressaient jusque-là qu’à l’« enfance », elle commence dès lors à proposer des sitcoms, pour un public plus âgé. Comme précisé auparavant, les acteurs de ces séries n’interprètent pas seulement leur rôle mais aussi les titres présents, ne serait-ce que le générique. Il y a entre autres Selena Gomez qui chante Everything Is Not What It Seems pour Les Sorciers de Waverly Place (2007-2013) ou encore Miley Cyrus, dans le personnage d’Hannah Montana, reprenant la chanson thème de la série éponyme (2006-2011), The Best of Both Worlds. Ces performances ont marqué le début de leur carrière musicale respective, qui se poursuivit et prit encore plus de l’ampleur, au-delà de l’univers Disney. Mais les séries de Disney Channel sont également un moyen de mettre encore plus en avant une carrière déjà existante. Actif depuis 2005, les Jonas Brothers sont notamment mis en scène dans la série Jonas L.A. (2009-2010), leur permettant de sortir, par la même occasion, un album- la bande originale de la série.

Hannah MontanaThe Best of Both Worlds

Nick JonasGive Love a Try

     Sous réserve d’un succès commercial, ces séries sont généralement appuyées de téléfilms : les Disney Channel Original Movies. L’un peut pourtant venir sans l’autre. Parmi ces téléfilms à succès, transcendés par les musiques présentes, on peut retrouver les franchises High School Musical (2006, 2007, 2008), Camp Rock (2008, 2010) ou encore Les Cheetah Girls (2003, 2006, 2008) dont le groupe à l’écran s’est réellement formé après le succès du premier film. Près d’une dizaine de millions de téléspectateurs ont vu, à chaque fois à la première diffusion, se succéder différentes performances musicales qui font la notoriété de ces téléfilms, mais aussi celles des acteurs. Certains ont préféré continuer dans le cinéma et/ou la télévision, d’autres se sont concentrés sur la musique, il n’empêche que leur passage chez Disney a été un tremplin dans leur carrière.

HSMWe’re All In This Together

Demi Lovato, Joe JonasThis Is Me

     Les studios Disney ont ainsi souvent eu le nez creux dans leurs productions. Le succès de leurs films est tel qu’ils ont décidé d’en faire des remakes. Les films d’animation se sont vus bénéficier d’adaptations en prise de vues de réelles ou en animations 3D. Qui dit nouveau film, dit nouvelle B.O. : une formule gagnante pour Disney. Par exemple, dans La Belle et la Bête (2017), adaptation donc du classique sorti en 1991, c’est le duo Ariana GrandeJohn Legend qui se chargent dans la chanson éponyme du film. Des adaptations, Disney peut, grâce à son répertoire, en faire à foison, et ce, de différents types. Il a, d’autant plus, la possibilité de l’exploiter grâce à sa nouvelle plateforme de streaming, Disney+. Lancé en novembre 2019, le service comptait dans son catalogue de départ, High School Musical : La Comédie musicale, la série– adaptation télévisée de la franchise du même nom. Dans la lignée des Disney Channel Original Series, les acteurs principaux sont également des chanteurs. Le casting comprend entre autres Olivia Rodrigo, qui joue le rôle de Nini, celle-ci interprétant plusieurs chansons dans la série. Presqu’un an plus tard, elle sort son premier single intitulé drivers license, qui connaîtra un grand succès en étant à la fois visionné et streamé.

Ariana Grande, John LegendBeauty and the Beast

Olivia RodrigoDrivers License

     En somme, la musique occupe chez Disney une place essentielle, que ce soit dans ses films d’animation, ses séries, ses téléfilms ou bien les adaptations qui en dérivent. Elle permet leur succès, la qualité des chansons en est même une condition sine qua non. Par ailleurs, en retour de leur participation en tant qu’acteur ou doubleur, les (futurs) artistes tirent avantage de la notoriété qu’ils en gagnent pour propulser leur carrière musicale. Il en est ainsi, quand la magie prend vie.

Enjoy & Stay Tuned.

Ibonia Ramelina

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Captaine Roshi: De serpent à dragon
Jul annonce la sortie de son nouvel album “Indépendance”
Raska dévoile la “Big Santa Tape”