Start It

adam-audio-blog-hoer-berlin-setup-1110x485-c-default

HÖR BERLIN, la web-radio qui a sauvé la techno Berlinoise

Un carrelage blanc, une paire de CDJ, une caméra grand angle et un DJ, seul dans une pièce qui s’apparente presque à une salle de bain. Les fans de techno et musique électroniques underground auront reconnu le studio d’enregistrement de HÖR Berlin (traduction de « écoute » en allemand), une plateforme de musique indépendante, qui diffuse des DJ sets d’artistes techno majoritairement. La chaîne YouTube compte aujourd’hui plus de 100 millions de vues et est un acteur important de la scène électronique Allemande.

Panorama de HÖR, la radio indépendante qui a sauvé la scène techno Berlinoise.

I. Création

Intéressons-nous d’abord à la Berlin Community Radio, créée en 2013 par Anastazja Moser et Sarah Miles. Cette radio proposait une programmation riche en émissions consacrées à l’art, la culture, la littérature et diffusait également une grande variété de musique, principalement électronique. Malheureusement, en début d’année 2019, la BCR a annoncé sa fermeture, laissant un vide dans la vie musicale de Berlin : “Nous avons pris cette décision le cœur lourd, mais nous avons atteint une impasse financière en 2018 et nous n’avons pas eu d’autre choix que de fermer”.

Août 2019, seulement huit mois après la fermeture de la Berlin Community Radio, le duo de DJ et producteurs TV.OUT (Ori et Charly) a créé la chaîne YouTube HÖR BERLIN. Les créateurs ont construit eux-mêmes le studio d’enregistrement, y compris le fameux carrelage blanc qui est devenu aujourd’hui emblématique. Les premiers à mixer devant les caméras étaient le duo de DJ israélien Deep’a & Biri. Au départ, seuls les proches d’Ori et Charly regardaient les vidéos, qui n’ont pas dépassé les 2000 vues. Mais rapidement, quelques artistes plus connus ont commencé à jouer à HÖR, notamment Chloé Lula, qui est venue jouer à peine deux semaines après la création de la chaîne. Son set est resté l’un des plus importants de HÖR, et figure aujourd’hui parmi les six vidéos les plus vues de la chaîne. Bien que le set de la DJ berlinoise ait contribué à augmenter la popularité de HÖR, l’impact est resté modeste. Quelques mois plus tard, la chaîne ne comptait que quelques centaines d’abonnés.

TV.OUT (Ori & Charli)

II. À la bonne place au bon moment

Mais, en 2020, la Covid-19 a frappé… Berlin, capitale de la clubculture et de la techno a vu toutes ces boîtes de nuits fermer, et tous ses fêtards privés de sortie pour une durée indéterminée. Conséquence : 13 620 abonnés en plus sur la chaîne HÖR, et plus de 55 000 pour la période de mars et avril seulement. La popularité de la chaîne a explosé durant la pandémie, offrant une opportunité inattendue pour Ori et Charly, qui n’auraient pas connu un tel succès sans confinement. Les fans de techno ont dû se tourner vers les médias en ligne pour rester connecter à la scène et HÖR à jouer un rôle majeur permettant aux ravers de découvrir de nouvelles musique et de continuer à danser (chez eux…). L’impact de la chaîne YouTube HÖR (et de médias similaires) est encore d’actualité sur la scène techno globale.

Les amateurs de musique électronique attendent avec impatience que leurs DJ préférés se produisent sur des médias en ligne. Cela leur permet de ne pas avoir à attendre que le DJ se déplace dans leur ville pour pouvoir l’écouter. En quelque sorte, HÖR a ouvert la voie à de nouveaux producteurs et DJ qui souhaitent partager leur musique et élargir leur public.

III. Un concept unique

L’important, c’est la musique

Une autre raison qui explique le succès de HÖR est l’unicité de leur concept. Contrairement aux autres médias du même type (que l’on appelle aussi podcast) qui cherchent à divertir les téléspectateurs avec des effets spéciaux, des lumières, des panoramas spectaculaires et autres stratégies, HÖR se concentre sur l’écoute de la musique elle-même. Les artistes se produisent dans un décor simple et sans prétention : un ancien débarras d’un bar abandonné, situé au rez-de-chaussée d’un immeuble habité, équipé seulement d’une table et de platines. Ils sont filmés avec la même caméra et éclairés de la même manière, mais cela ne fait que renforcer l’importance de la musique. C’est l’essence même de HÖR : une expérience purement auditive.

La découverte

Malgré les têtes d’affiches qui viennent mixer dans l’aquarium, HÖR continue d’inviter des petits artistes locaux. Alors que des DJ de renom comme Ellen Allien ou The Brvtalist cumulent des millions de vues, d’autres DJ locaux n’ont pas encore atteint les 10 000 clics.

Les artistes populaires apportent de la visibilité et de la crédibilité à la webradio, mais les DJ locaux forment les fondations du concept HÖR. Ils représentent une opportunité pour le public de découvrir de nouveaux talents, tandis que pour les artistes, c’est une chance de se faire connaître auprès d’un public international. Le mélange entre tête d’affiche et artistes locaux permet à HÖR de maintenir un équilibre unique qui en fait sa force.

Pour nous faire découvrir de nouveaux talents, les créateurs de HÖR cherchent à être aussi diversifié que possible dans leur sélection d’artistes. Cependant, selon Ori, « ce n’est pas si facile, tous nos contacts sont liés à la techno d’une manière ou d’une autre. Nous n’avons pas de contact avec la scène hip-hop par exemple, on adorerais… mais ça prendra du temps. »

Ori et Charly ne se fixent aucune limite dans le choix de leurs invités, si ce n’est leur politique de sélection assez simple : « pas de musique commerciale ». Bien que la scène techno soit leur point de départ, ils sont ouverts à toutes sortes de sons et de style musicaux.

IV. Et la suite ?

Bien que tout semble fonctionner pour le moment, il est important que HÖR n’emprunte pas la même voie que la BCR. Leur principal défi actuel consiste à trouver un moyen de garantir un revenu stable à long terme. À cet effet, en octobre dernier, ils ont lancé un système d’abonnement payant pour leurs abonnés les plus fidèles, qui donne accès à du contenu exclusif : track list, vidéos exclusives, compte personnel avec vos sets et tracks favoris, et une section commentaire en live.

Ils ont également sorti des collections capsules de merch en édition limitée, notamment des t-shirts, des pulls et des tote-bags. Début février, ils ont annoncé leur collaboration avec Adidas pour une campagne de sneakers retros. Dans le teaser, on peut voir deux personnes portant des vêtements Adidas x HÖR de la tête aux pieds. On croise les doigts pour que ça sorte bientôt !

HÖR organise également des évènements. La dernière soirée a eu lieu à La Station – Gare des Mines, dans le 18ème arrondissement de Paris, le 4 mars et a accueilli Elise Massoni, DJ Stingray 313 et Imogen.

Communication de l’évènement HÖR à Paris

Cerise sur le gateau : HÖR vous propose de gagner un voyage à Berlin et un live dans leur cabine mythique. Les 3 gagnants seront sélectionnés selon la créativité du set et leurs skills.

Si vous êtes DJ amateur, envoyez votre set via le lien suivant avant le 31 mars 2023 : https://hoer.live/mixchallenge/.

Bonne chance !!

Enjoy & stay tuned

Pierrot Bentzinger

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
DRAKE VS KENDRICK, RÉSUMÉ DU BEEF
Pourquoi et comment la musique électronique a-t-elle pris une place aussi importante dans le rap ?
Actu du mois de mai