Start It

V

Vald, comment sortir de la prison du succès ?

Comment parler de rap sans mentionner Vald ? Valentin Le DU, rappeur originaire d’Aulnay Sous-Bois (93) a bercé la dernière décennie grâce à un univers et une identité qui lui sont propres, si bien qu’il occupe aujourd’hui une place prépondérante dans le paysage du rap français. Revenons sur sa carrière atypique.

2011-2016 : un début de carrière fracassant

En 2011, Vald sort son premier clip pour le single “Journal perso“, qui apparaîtra plus tard dans son album NQNTMQMQMB cinq ans plus tard, en 2016. Ce clip pose directement les bases, avec des plans gris, sombres, et des décors loin de ce que l’on peut trouver aujourd’hui dans la plupart des clips. On y découvre un Vald jeune, avec une mentalité et une vision des choses détachées et indifférentes.

3 ans plus tard, Vald sort son premier album qui lui permet de s’affirmer réellement dans la scène musicale, NQNT. Grâce à cet album, le phénomène Vald prend petit à petit de l’ampleur, notamment avec le morceau “Shoote un ministre“, qui fait polémique de part son titre et ses lyrics qui le placent définitivement au statut de rappeur politiquement incorrect. Plus globalement, l’album est une véritable démonstration de technique, inspirée du rap old school, ayant bercé sa jeunesse. Cependant, les tracks s’enchaînent sans lien réel, ce qui reste dans l’identité de l’album, qui comme son titre l’indique, n’a ni queue ni tête (NQNT). NQNT est donc l’album qui lance réellement la carrière de Vald.
Vald – Shoote Un Ministre

En 2015, Vald sort le deuxième opus de sa saga, NQNT 2. Comme le premier volume, cet album conserve la plume décalée de l’artiste, tout en insistant sur son côté provocateur. On sent une totale prise de liberté, aboutissant à l’un des albums les plus originaux et authentiques de sa carrière. Visuellement parlant, les clips sont tout autant provocateurs, notamment avec le clip de “Selfie“, qui n’est littéralement pas diffusable sur Youtube à cause de son contenu (rendez-vous sur le site orange et noir pour les curieux).

2016, Vald reste actif et sort la mixtape NQNTMQMQMB (ni queue ni tête mais qui met quand même bien), qui synthétise les deux précédents albums. C’est une compilation de morceaux, dans laquelle on retrouve des anciens sons, tels que “Journal perso” ou “Bonjour“, qui l’ont révélé sur la scène du rap français.

Vald – Bonjour

2017-2019 : Une Consécration à double tranchant

Suite au succès des précédents albums, Vald va être victime de sa propre popularité. Peut-être pas suffisamment prêt pour supporter cela, le V va entrer dans un arc beaucoup plus sombre de sa vie.

En 2017 sort Agartha, qui va littéralement retourner la scène du rap français. On y retrouve un Vald beaucoup plus sombre, violent, notamment dans le titre “Strip” qui représente le paroxysme de la violence. Vald touche donc un nouveau public et va aussi rencontrer d’autres artistes prometteurs tels que Seezy (beatmaker avec qui il va se lier d’amitié et qu’on retrouvera derrière beaucoup d’instrumentales de l’album) ou encore Damso, avec lequel il sortira le titre “Vitrine”, qui accompagné de son clip va être un véritable succès et cumule aujourd’hui 25 millions de vues sur Youtube. Ce titre va aussi être récompensé d’un single de diamant, tout comme “Ma meilleure amie“, et les titres “Eurotrap“, “Si j’arrêtais” et “Mégadose” seront nommés sigle d’Or. Paradoxalement, Vald semble raconter une certaine détresse, entre son succès prématuré ainsi que ses addictions qu’il peine à gérer. A travers Agartha, Vald débute donc une longue période d’introspection et de remise en question.
Vald – Strip (Part.1)

En 2018, Vald reste actif et sort Xeu, qui réalise un démarrage retentissant avec presque 43000 copies vendues en première semaine, sans doute l’un si ce n’est le meilleur album de sa carrière selon la plupart des fans. Toujours accompagné de Seezy, il montre encore une fois son aisance sur des instrumentales variées ainsi qu’une plume incisive, profonde et hardcore. Malgré tout, Vald semble être au fond du trou, toujours tiraillé par ses addictions. On ressent également une sorte de dégoût pour la société, la consommation, et l’Homme en général. Xeu est introduit par “Primitif“, dans lequel le thème est immédiatement posé : critique des mœurs, de la société, mais aussi de lui-même ; il se voit comme un ovni au sein de cette dernière. La difficulté à trouver sa place se ressent encore plus dans le morceau réflexions basses, dans lequel il dénonce la triste réalité de la célébrité, qui prive de liberté et qui remet en question l’estime de soi. En effet, à l’époque de Xeu, Vald est tiraillé, ne sachant pas si les gens l’aiment pour son personnage ou pour ce qu’il est vraiment, pour Valentin. De l’autre côté, l’album est moralisateur, avec comme fil conducteur le fait que le « travail finira par payer » et l’acceptation de soi avec le morceau “Devient génial“. Niveau chiffres, l’album comptabilise 8 singles d’or, un single de platine sur “Dragon” ft Sofiane et un single de diamant pour “Désaccordé“, le plus gros succès de sa carrière. Pour couronner le tout, l’album était accompagné d’un documentaire, Xeu le doc, afin de montrer les coulisses de la création du projet, qui fut très bien accueilli par les fans et comptabilise aujourd’hui 2,4 millions de vues.

Vald – Désaccordé

Vald sort également NQNT33 en 2018, mais son succès est beaucoup plus anecdotique. Un seul single d’or pour “Rechute” qui est cependant bien mérité.

2019 : Vald dénonce avec Ce monde est cruel ; un album rempli de constats sur les incohérences du système ainsi que de théories complotistes déjà présentes sur les projets précédents. On sent un changement dans sa direction artistique, car Vald abandonne doucement le kickage et s’essaye progressivement à la topline. L’album est malgré tout moins accueilli que Xeu ou Agartha, avec trois singles d’or et un single de diamant pour “Journal Perso II“, qui fait suite au premier numéro sorti huit ans plus tôt.

2020-2022 Vald est en paix.

En 2020, Vald n’a littéralement plus rien à prouver, il sait tout faire. Il décide alors de créer son propre label indépendant, Echelon Records, avec lequel s’empresse de sortir une mixtape réunissant des artistes émergents la même année. Il sortira également Horizon Vertical, un projet commun avec Heuss l’Enfoiré. En 2021, il sortira Echelon, Vol2 qui fait suite à la première mixtape de son label. Enfin, il restera actif en 2022, avec deux nouveaux albums, V et VV5, sa réédition, qui sont en quelque sorte les albums de la maturité, on y retrouve un Vald apaisé, en accord avec lui-même. Malgré tout, ces albums ne rencontreront pas le succès des années précédentes mais sont tout de même saluables, car Vald est enfin libre.

En 2024, on ne sait rien quant à la suite de la carrière de Vald, peut-être de nouveaux singles, de nouveaux featurings voire un nouvel album ? Une chose est sûre, tu nous auras régalé.

Merci le V.

Enjoy and stay tuned,

Léopold Girardot.

partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Vous aimerez aussi
Plongeon dans l’univers de Lana Del Rey, l’icône nostalgique
Vultures 1, par Kanye West et Ty Dolla $ign
LutherTour 24 : Luther retourne le Rocher.